L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Magnifique fresque historique
Olivier Seigneur   L'Ombre du parasol d'or
Belfond 2004 /  18.50 € - 121.18 ffr. / 336 pages
ISBN : 2-7144-3998-5
FORMAT : 15 x 23 cm

L'auteur de l'article : Agnès Abécassis est journaliste. Son premier roman, une comédie intitulée Les Tribulations d'une Jeune Divorcée, paraîtra le 13 janvier prochain au Fleuve Noir.
Imprimer

L’histoire commence par une scène terrible. L’agonie d’une femme soldat, qui exhale son dernier soupir en voyant s’épancher ses blessures, avec une résignation et une fatigue qui l’emmènent doucement vers l’au-delà. Une scène remarquablement bien écrite, au réalisme surprenant. Le ton est donné, le reste du roman sera de la même veine.

Au 12e siècle, après les invasions barbares, Jayavarman VII, le nouveau souverain, veut bâtir au Cambodge une Angkor imprenable, pour en faire le joyau de la civilisation khmer. L’architecte à qui est confié ce projet est assassiné avant d’avoir pu montrer ses plans. Mais avant de mourir, il aura le temps de confier au souverain, dans un râle, cette phrase étrange : « surtout, Pieds Sacrés, abrite-toi sous mon parasol à manche d’or… » Qu’a-t-il voulu dire ? Nombreux sont ceux qui avaient intérêt à voir tuer l’architecte. D’autant que d’autre morts ne vont pas tarder à se succéder… Mais qui s’oppose ainsi à Jayavarman ?

Le roman est haletant, les descriptions de cet Orient fascinant sont somptueuses, et l’intrigue est passionnante. Il y a beaucoup de culture dans cette histoire-là. Sans doute parce qu’Olivier Seigneur, juriste de formation, rédacteur en chef d’une revue politique, est aussi l’auteur (sous ce nom et sous le pseudonyme de Taiping Shangdi) de vingt-trois autres romans historiques, un genre qu’il affectionne particulièrement. Il a d’ailleurs obtenu le prix Cognac pour Des lapins et des hommes, paru aux éditions du Masque en 1994.


Agnès Abécassis
( Mis en ligne le 13/10/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd