L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 15 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Le fauve et la biche
Isabel Ellsen   Les égoïstes
Plon 2004 /  16 € - 104.8 ffr. / 188 pages
ISBN : 2259197949
FORMAT : 13 x 20 cm
Imprimer

Marie, la quarantaine, photographe, célibataire, et son fils Ridley, dix-neuf ans, vaguement étudiant en médecine, passent un été dans leur maison de la plage, dans une petite station balnéaire californienne. Ridley surfe et Marie ne fait rien, rien d’autre que d’hypothétiques projets d’aménagement de la maison. Comme chaque été, celle-ci est ouverte aux amis de passage de Ridley. Cet été-là, Kate, sa petite amie, Alexandre, un ami rencontré sur un spot de surf, et Mona, une amie de Marie, viennent partager leurs vacances… Tout cela paraît bien anodin, mais les relations que ces personnages vont tisser et défaire sont frappées d’une tristesse rayonnante.

Ridley et Marie vivent comme s’ils n’avaient pas d’avenir ou n’en souhaitaient pas, ils n’ont pas de vrai désir si ce n’est celui de ne jamais s’engager réellement. « Le fauve » et « la biche aux abois » attirent leurs proies en duo dans cette maison, véritable auberge rouge du sentiment. C’est un théâtre tragique où les dîners virent au drame, où la puissance de l’insensibilité a raison de tous, de tous ceux qui osent aimer ces deux animaux-là.

Le lecteur navigue entre espoir et écoeurement, captivé par ces intrigues que l’on devine dès de départ mais dont on espère une résolution heureuse, sans y croire vraiment. Au-delà de ces histoires d’amour contrariées, la relation la plus sinistre est bien celle de Marie et Ridley. Cette mère qui n’a pas su aimer son fils comme il le fallait, rappelle cette enfant de Bonjour tristesse qui n’a pas su aimer son père comme elle aurait dû. Marie, c’est Cécile devenue grande, toujours aussi cruelle.


Anne Boulanger
( Mis en ligne le 27/10/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd