L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 22 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Un Américain à Paris
Henry Miller   Nexus 2 - Vacances à l'étranger
Autrement - Littératures 2004 /  13 € - 85.15 ffr. / 140 pages
ISBN : 2-7467-0553-2
FORMAT : 15x22 cm
Imprimer

Faut-il en finir avec les trilogies ? C’est ce qu’on pourrait bien se demander en lisant Nexus 2, qui fait passer la trilogie d’Henry Miller, La Crucifixion en rose, au statut de tétralogie. Sexus, Plexus, Nexus, et enfin Nexus 2, demeuré inédit jusqu’à aujourd’hui.

L'ouvrage poursuit en fait les aventures du narrateur, Val, accompagné de sa femme Mona, en Europe, le «Vieux continent» à destination duquel il embarquait à la fin de Nexus. Voilà le décor planté : le voyage d’un jeune couple d’Américains décidés à parcourir l’Europe, et d’abord à visiter Paris. Car Miller consacre une bonne partie de cet inédit au séjour parisien, les discussions aux terrasses des cafés, la vie du Montparnasse des Années folles. Val se fie en fait à Mona qui lui sert de cicerone, puisqu’elle a déjà séjourné à Paris. Elle l’introduit dans un monde artiste et insouciant, hanté par des figures célèbres : Brassaï, Cocteau, Gide, Duchamp… Puis le périple reprend, à vélo ! Val et Mona décident de visiter la France. Le narrateur semble alors découvrir vraiment le pays. C’est la révélation. Une fois arrivé à Auxerre, il confie : «C’était la France dont j’avais si souvent rêvé, et, pour la première fois, la réalité dépassait mes espérances»

Les vacances à l’étranger se poursuivent ensuite en Allemagne, en Autriche, en Hongrie, et enfin en Roumanie. Cette visite de l’Europe centrale fait découvrir à l’écrivain américain la misère qu’a entraînée la guerre. Les punaises et cancrelats viennent peupler les chambres et les sommiers. Le parcours dans cette partie de l’Europe est en fait un retour aux sources pour Mona qui retrouve sa famille à Vienne et en Roumanie, à Czernowitz.

Mais le voyage de Val, écrivain américain, est également une quête de l’écriture. Il parcourt la littérature au grès des discussions et des rencontres. Et la première leçon qu’il retire est cette affirmation : «Jusqu’à ce jour, je n’avais encore jamais écrit une ligne.» Car «n’importe qui peut aligner des mots les uns derrière les autres. La langue, celle de tous les jours, est comme une planche à laver. Ecrire, c’est autre chose. Cela ressemble à une cadence perpétuelle au bord extrême d’un gouffre.» Ce voyage est ainsi le lieu de formation de l’écrivain, laboratoire où après une overdose de culture européenne, son premier travail sera de se «débarrasser de tout ce bagage [que j’ai] accumulé(…), la littérature».

Nexus 2 est ainsi l’occasion pour Miller de confier au lecteur ses réflexions sur le métier d’écrivain, tout en décrivant un périple à travers une Europe qui lui était encore inconnue. L’ouvrage est donc assez plaisant tout en réservant une surprise, et non des moindres. Les vingt dernières pages, sorte d’anamnèse du début de l’aventure, nous ramènent outre-Atlantique. Val y vit une expérience extraordinaire de libertinage. Miller se livre alors à loisir à la description d’un week-end de triolisme débridé, où son personnage n’a qu’à se préoccuper de satisfaire les deux amies, Amy et Suzanne. L’obscénité de ses pages leur a d’ailleurs valu d’être censurées, jusqu’à ce que ce seul extrait de Nexus 2 ait pu être publié en 1964, dans la revue mexicaine d’avant-garde El Corno emplumado.

Il aura donc fallu attendre 2004 pour pouvoir découvrir cet opus dans son intégralité, c’est-à-dire là où Miller l’a abandonné. Ironie du sort, le témoignage de Nexus 2 Vacances à l’étranger va alors bien au-delà de la chronique de voyage : il retranscrit les aléas de l’édition.


Amélie Rigaud
( Mis en ligne le 03/11/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd