L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 31 mai 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Dans le silence des torrents…
François Gantheret   Comme le murmure d'un ruisseau
Gallimard - Blanche 2006 /  12.90 € - 84.5 ffr. / 158 pages
ISBN : 2-07-077507-0
FORMAT : 14,0cm x 20,0cm
Imprimer

A l’occasion de la mort de son père, Paul revient dans son village savoyard. Chalets, peu d’âmes qui vivent et tant de fantômes dans ce hameau de bois et de sang… Car la mort y est omniprésente, celle d’abord de Claire, amour de jeunesse de Paul, le seul, en fait, il semble, retrouvée morte, sauvagement brutalisée, près de la source du ruisseau qui descend jusqu’aux habitations… Un meurtre jamais résolu, dans un silence consolidé par les sourdes complicités villageoises. «Trente ans ont passé. Le soleil, les arbres, l’odeur de l’herbe et des pins, rien n’a changé. Les montagnes immuables, indifférentes. Le temps n’existe pas là-haut. La mort y règne, absolument.» (p.13)

Récemment séparé, venu pour vendre la ferme familiale, Paul revisite l’endroit et le temps… Il songe à acheter un chalet plus petit, soumis à l’irrépressible aimantation de sa jeunesse et des drames qui l’ont amochée. Il n’est pas le seul. La sœur de Claire, Béatrice, née après le meurtre, et qui ressemble étrangement à son aînée fantôme, vient aussi là pour sentir quelque chose, elle ne sait quoi. Elle est musicienne et charme Paul de sa musique, de sa jeunesse et des reflets du passé qu’elle porte malgré elle.

Des voisins les observent, Aline et son frère Baptiste. La vieille fille et la brute simple, liés par le sang et l’inceste, partagent aussi les secrets et les non-dits de la petite communauté. De près en fait, mais à quel point ?... «Il y a des choses… il faut bien quelles finissent un jour. Surtout quand elles sont mortes depuis longtemps.» (p.152)

Après Les Corps perdus (Gallimard, 2005), François Gantheret livre ce Comme le murmure d’un ruisseau qui pourrait s’intituler aussi Les Âmes mortes si Gogol n’était passé par là. Comme dans son précédent ouvrage, le romancier séduit par les ambiances insolentes, poisseuses et éthérées, où s’inscrivent ces écorchés vifs qui nous ressemblent, maudits, hantés, humains. Drame psychologique et thriller, l’intrigue ne serait rien sans le décor que l’auteur plante, ces ambiances montagnardes ou l’ensauvagement humain le dispute à la pureté des lieux. L’eau cristalline des ruisseaux est marbrée ici de filets de sang avec ce paradoxe qui ne coule pas de source : l’eau passe, comment dirait l’autre, mais le temps, pas.


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 26/04/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Corps perdus
       de François Gantheret
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd