L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 13 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

L’été à vitesse grand V
Truman Capote   La Traversée de l’été
Grasset - Littérature étrangère 2006 /  12.90 € - 84.5 ffr. / 220 pages
ISBN : 2246703018
FORMAT : 12,0cm x 19,0cm

Date de publication : 13/09/2006

Traduction par Gabrielle Rolin

Préface de Charles Dantzig

Imprimer

En 2004, apparut chez Sotheby’s à New York un manuscrit inédit, Summer Crossing, La Traversée de l’été, roman écrit à la fin des années 1940 par un tout jeune Truman Capote. Publié en début d’année par Random House, ce texte paraît aujourd’hui en français, accompagné de deux essais de Charles Dantzig et Alan U. Schwartz, qui rappellent les conditions de sa résurrection et sa place dans l’œuvre de l’écrivain américain. L’un comme l’autre soulignent la maturité précoce du jeune Truman Capote et ses talents hors norme de fin psychologue.

Grady Mc Neil, jeune fille de la haute société new-yorkaise, refuse de suivre ses richissimes parents en Europe. Son choix de passer l’été – seule - dans la suffocante métropole paraît étrange. Mais Grady l’insouciante est étrange, pour ne pas dire déjantée. Tout le contraire de sa sœur aînée Apple, qui mène une vie rangée de mère de famille à distance respectable de la métropole. De boîtes à la mode en dîner chics et virées automobiles éperdues, Grady la sublime, Gatsby au féminin, cherche à tromper l’ennui en compagnie de Peter Bell, son extravagant alter-ego masculin. Les paparazzi poursuivent ces adolescents facétieux et blasés.

Mais cela ne saurait suffire à satisfaire cette adolescente en mal de sensations fortes. Le dépaysement, c’est dans les bras de Clyde Manzer qu’elle le trouve. Ce viril gardien de parking de Broadway rencontré quelques mois plus tôt dégage une sensualité animale irrésistible. Culturellement, socialement, religieusement à mille lieues l’un de l’autre, ils vivent pourtant une passion dévorante. Elle, surtout. Escapade à Brooklyn pour rencontrer la famille de Clyde, pique-nique à la campagne, fuite chez Apple à East Hampton, Grady, soudainement soucieuse, tentera maladroitement d’échapper à ce Manhattan tentaculaire qui la happe. En vain car le combat est inégal, inégal comme l’est la lutte entre Clyde et Peter qui vient de découvrir son amour pour sa camarade de jeu.

La ville finira par rattraper Grady la fragile, et par la broyer au cours d’une ultime tentative, vouée à l’échec, pour lui échapper. Une fin au volant d’une Buick bleue décapotable, bien entendu, pour ce roman qui se dévore à pleines dents et à grande vitesse.


Raphaël Muller
( Mis en ligne le 15/09/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd