L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 25 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Roman ombilical
Patrice Juiff   Kathy
Albin Michel 2006 /  16 € - 104.8 ffr. / 245 pages
ISBN : 2-226-17332-3
FORMAT : 13,5cm x 20,0cm

Date de publication : 23/08/2006
Imprimer

Abandonnée par sa famille alors qu'elle n'avait que trois ans, Kathy revient sur la ferme de sa naissance, adolescente, poussée par ce désir, ombilical, de retrouver ses origines. Le tableau n'est pas glorieux : ses parents, frères et soeurs incestueux, sont des damnés de la terre, paysans bruts et oubliés dans un coin perdu de campagne, vivant d'élevage et quelques trafics illicites, dans une ferme déglinguée et insalubre, favela des glaises, où crient des cochons promis à la boucherie et un nourrisson à la mère mourante.

Mais c'est sa famille, la vraie, l'unique, la seule à pouvoir effacer comme la craie sur le tableau celle d'adoption qui lui offrit pourtant amour et confort. Animale injustice, Kathie renie ces «faux» parents pour rejoindre sa cellule biologique, soit-elle aussi peu amène que chez ces gens-là. Qui l'accueillent malgré tout et lui font une place, où espoirs et douloureuses déconvenues vont et viennent : appât du gain, violence rurale, maladie et alcoolisme, faux semblants et cajoleries pour compte en banque, tout y passe. Une misère zolacienne, sauvage mais belle aussi, comme le roman de Patrice Juiff.

A lire à tout prix donc, perle lumineuse dans le raz-de-marée de la rentrée littéraire, précieuse et ciselée, pudique et sincère, presque trop petite avec ses 250 pages. C'est qu'on s'attache à cette moderne Cosette perdue on ne sait où dans un recoin de France.


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 29/08/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd