L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 22 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Errances russes
Andreï Dmitriev   Au tournant du fleuve - suivi de Retour
Fayard 2006 /  17 € - 111.35 ffr. / 212 pages
ISBN : 2-213-62984-6
FORMAT : 13,5cm x 21,5cm
Imprimer

Romancier russe, Andreï Dmitriev vit à Moscou. Les éditions Fayard publient en un volume deux courts récits (le premier édité en russe en 1995 et le second en 2005), à la fois poétiques et étranges, qui nous emmènent au coeur d’une Russie intemporelle. On y croise des êtres perdus qui errent à travers leurs vies, leurs souvenirs, dans un décor marqué par le passé : passé de la Russie éternelle, ombre de Pouchkine, passé plus proche de la Russie soviétique.

Dans le premier texte, Au tournant du fleuve, un père en colère vient arracher son enfant à un internat. Progressivement se dessine sous les yeux du lecteur l’histoire chaotique de cet homme auquel l’enfant échappe, et qui ne peut rien garder, ni son fils, ni son épouse, ni la femme de rencontre ; l’enfant lui, atteindra le tournant du fleuve, pour quel destin ? Dans quel rêve ?

L’héroïne de Retour, Maria, est elle aussi une rescapée de la vie. Surgie d’un passé trouble, avec son tatouage sur le bras, elle a une façon d’approuver les rumeurs qui courent sur elle, qui imposent le doute sur leur véracité, de façon plus efficace que les démentis les plus véhéments. Incapable d’être heureuse ou malheureuse longtemps, impuissante à maîtriser son destin, elle avance d’une démarche bringuebalante. Entourée d’escrocs et de parasites, elle se fie à tous, naïve et rouée à la fois. Elle savoure des bonheurs simples, subit en silence viol et injures, porte sur la vie en permanence un regard chaleureux et étonné. Le narrateur se souvient adulte, de celle qui fut sa nourrice durant quelques années. La grande aventure fut alors une escapade involontaire de Pskov aux monts Pouchkine, dont Maria revint en partie à pied, croisant tout au long de son Odyssée des personnages dérisoires.

Toute une Russie de la période soviétique renaît par bribes : les classes moyennes, les privilégiés modestes du système, les petits trafics, les roublards stratèges… Un récit un peu hors du temps, qui fait penser aux nouvelles de Gogol et de Tchekov, dans une atmosphère nostalgique et résignée. L’auteur a un réel talent pour dépeindre ce monde des petits, des éternels vaincus de l’histoire, qui tentent malgré tout de tirer leur épingle du jeu. Retour est sans doute plus réussi dans ce registre qu’Au tournant du fleuve.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 16/10/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd