L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 30 mars 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Beauté mortelle, beauté vitale
Annick Perez   You're beautiful
Editions Philippe Rey 2007 /  14 € - 91.7 ffr. / 122 pages
ISBN : 978-2-84876-078-0
FORMAT : 14,5cm x 19,0cm
Imprimer

Avec une grande efficacité dans le récit, Annick Perez, dont c’est le cinquième roman, raconte à la première personne les récits successifs d’Othello puis de Septembre. Othello est un jeune homme frappé par la beauté, et l’obligation imposée par ses parents d’être le meilleur, obligation inscrite dès l’enfance et que repose de façon absolue la mort de sa sœur aînée Monique. C’est à lui, désormais, qu’il revient de porter haut les espoirs et les ambitions de la famille, d’autant que la troisième, rebelle dès l’enfance, apparaît comme incapable.

Othello s’acquitte avec efficacité et froideur de la tâche, devenant architecte de talent, insensible aux autres, narcissique et brillant. Une rencontre de hasard, à la piscine, celle de la jeune Septembre, réussit à l’émouvoir, il la retrouve à la sortie de la piscine, elle enveloppe ses cheveux mouillés d’une serviette en turban ; elle lui envoie des textos laconiques : You’re beautiful. Une idylle pourrait se nouer, mais un bus la fracasse en renversant Othello.

Nous l’accompagnons sur son lit d’hôpital où il se remémore sa vie, alors que les médecins affirment qu’il est mort, et persuadent sa mère d’accepter le don d’organes, en particulier de son cœur. Arrivera-t-il à convaincre les infirmières et le corps médical de sa survie ? Septembre vient à son chevet et leur histoire se poursuit… Le suspense est installé dès les premières lignes : «j’aurais dû mourir et je ne suis pas mort». Il dure tout au long du texte.

Un texte court (122 pages), intrigant… Qui ne milite sans doute pas en faveur du don d’organes… en dépit de l'ambiguïté qui plane ! Un auteur à suivre.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 20/07/2007 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd