L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 28 septembre 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Chronique de morts annoncées en polyphonie corse
Jérôme Ferrari   Balco Atlantico
Actes Sud - Domaine français 2008 /  18 € - 117.9 ffr. / 185 pages
ISBN : 978-2-7427-7162-2
FORMAT : 11,5cm x 21,5cm
Imprimer

La Corse intérieure. Un village. Un café. Dans ce décors, une galerie de personnage vient se croiser, se heurter, s’aimer ou se détruire. Deux générations de nationalistes. Les plus vieux, idéalistes et pragmatiques tout à la fois, parfois proches de la désillusion. Les plus jeunes, fougueux, mais tendant à confondre militance et preuve de virilité. Un vieil ethnologue retraité, schizophrène, fabulateur, cynique, limite raciste, érotomane et sujet à diverses hallucinations. Le fantôme d’un colonel Corse qui au 18e siècle livra son village aux Français et au massacre. Deux jeunes marocains, un frère et une sœur, partis clandestinement pour suivre les chimères de l’immigration économique et échouer dans les cuisines des cafés insulaires. Une jeune fille amoureuse jusqu’à la vénération et la soumission. Sa mère courage.

Le roman s’ouvre sur une première mort, celle d’un des jeunes nationalistes, fauché par deux balles à bout portant, dans les odeurs de merde qui se dégagent de ses semelles. Une autre suivra dans le récit, celle de l’immigré. Comme un hommage à Garcia Marquez, Balco Atlantico est la chronique de ces morts annoncées, sur le mode de la polyphonie corse, soit vue par plusieurs narrateurs.

Si le livre échappe très heureusement au folklore de l’île de Beauté, il n’est pas, loin s’en faut, le roman politique que l’on pourrait attendre. Le nationalisme corse, vidé de toute idéologie, est limité à la présentation des figures imposées et schématiques d’une gesticulation militante. Ce n’est pas plus un grand roman de l’immigration : là encore, les désirs de départs et les désillusions d’arrivée des migrants marocains sont réduits à leur expression la plus simple. Reste une intrigue bien menée, servie par une langue ouverte et une plume habile, ainsi qu’une atmosphère pesante qui nous conduit sûrement au milieu des naufrages des différents personnages.


Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 14/03/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd