L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 15 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2018
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Tra fortuna e virtù
Christophe Bataille   Le Rêve de Machiavel
Le Livre de Poche 2010 /  6 € - 39.3 ffr. / 217 pages
ISBN : 978-2-253-12896-0
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication en août 2008 (Grasset).
Imprimer

Il est des noms dont les sonorités évoquent plus qu’un simple individu. Des noms entrés dans l’esprit collectif, dans la culture commune d’un peuple ou d’une civilisation. Des noms dont on a du mal à prendre conscience qu’ils étaient celui d’un homme ayant réellement vécu, d’un pauvre mortel. Ainsi de Machiavel. Et pourtant Machiavel a vécu, il a aimé, il a écrit et il est mort.

Ce sont des fragments de cette vie que Christophe Bataille nous fait vivre, à une époque où Machiavel n’est déjà plus Machiavel. En cette année 1527, il n’est plus le jeune homme désigné comme secrétaire de la Seigneurie ni même le proscrit des Médicis, qui se réfugie dans l’écriture ; chassé de la métropole toscane par la peste qui se répand, Machiavel trouve refuge dans une petite ville miraculeusement épargnée de la maladie par son éloignement du monde et qui se méfie ainsi de tout corps étranger venant troubler sa prodigieuse santé.

Il tente alors d’aménager la peur qui a tout envahi pour s’aménager une vie dans un monde où toutes les valeurs qu’il a connues ont cédé la place à la simple volonté de vivre au milieu de la mort. Un monde dont ont disparu la beauté et l’espoir de la Renaissance. Machiavel y achète les derniers objets dont il a besoin par des diamants qui ont perdu toute valeur avec la disparition de la cité et de la communauté des hommes.

Il y vit quelques temps dans la compagnie d’une femme avec qui, dans un monde où l’humanité a disparu, il entretient une relation sexuelle qui n’a pas plus d’avenir que le monde où elle prend place. Tandis que la peste rebat les cartes de la société et vient modifier les rapports que les hommes entretiennent entre eux, la région des cyprès n’est plus qu’âpreté confuse.

Pourtant, Machiavel finit par rencontrer une autre femme, ou plutôt ressusciter une jeune fille condamnée à mourir. Fille malade et contaminée, dont la fréquentation représente pour lui un danger de mort. Fille dont il sait qu’elle mourra sous peu. Fille dont l’amour et la mort le rédiment, sans doute. Ou si cet épisode ne l’a pas racheté, au moins lui aura-t-elle fait découvrir l’autre face de la vie – celle qui ne s’aperçoit qu’à l’occasion d’un grand renversement. Celle que Michelet a peut-être inventée quand il rapporte l’histoire qui est reprise ici. Celle dont Christophe Bataille devait traiter dans la seconde partie du livre – partie qu’il n’a pas écrite mais que – tout comme son lecteur – il a sans doute rêvée.


Rémi Mathis
( Mis en ligne le 05/01/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd