L'actualité du livre Lundi 20 mai 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Biographies, Mémoires & Correspondances  
 

D'une impartialité tenace
Sigrid Nunez   Sempre Susan - Souvenirs sur Sontag
13e Note Editions 2012 /  8 € - 52.4 ffr. / 111 pages
ISBN : 978-2-36374-042-7
FORMAT : 11,1 cm × 18,0 cm

Ariane Bataille (Traducteur)
Imprimer

Si l'on en croit le nombre limité de deux femmes publiées chez 13e note éditions, la littérature américaine transgressive ne serait pas si rock'n roll ! Force est de constater que ce vaste courant de la post-beat generation reste l'apanage des hommes. Dans ce contexte, la publication des souvenirs de Sigrid Nunez sur Susan Sontag (1933-2004) devient symbolique à plus d'un titre. Brossant un portrait sans concession de cette figure intellectuelle de la contre-culture américaine au XXe siècle, l'auteure fait renaître l'indomptable féministe, romancière et essayiste.

C'est au printemps 1976 que Sigrid Nunez, recommandée par la New York Review, rencontre pour la première fois Susan Sontag. Ayant subi une mastectomie à la suite d'un cancer, et engagée depuis 1973 dans sa sa série d'essais sur la photographie, Sontag est alors à la recherche d'une aide pour répondre au courrier accumulé. Durant deux ans, Nunez va ainsi partager le quotidien de l'appartement du 340 Riverside Drive, formant un trio hors-norme avec Sontag et son fils, David Rieff, dont elle fût la petite amie. Fidèle à l'intégrité de son mentor qui abhorrait toute forme de servitude, Nunez n'épargne pas l'icône dont elle fût la singulière co-locataire.

Dans un style purement anecdotique qui n'a pour but que de restituer l'authenticité du personnage, elle confirme cette «réputation de monstre d'arrogance et d'irrespect» qu'incarnait Sontag. Si comme le postule l'auteur «la vie des écrivains éclaire leurs oeuvres», que peuvent nous enseigner son intolérance et son extrémisme ?… Sûrement, sa vénération pour l'intelligence. Disciple de Walter Benjamin et Roland Barthes, Susan Sontag aspire à cette exemplarité intellectuelle, corollaire de son obsession maladive du sérieux et du travail. Auteure de brillants essais provocateurs et engagés, tels que Against Interpretation, Sur la photographie, Le Sida et ses métaphores, elle demeure paradoxalement insatisfaite de cette reconnaissance. Car dans cette plongée au coeur de l'intime, nous sommes également témoins de sa vulnérabilité : perpétuellement en quête d'une considération littéraire (L'Amant du volcan, 1992, En Amérique, 1999), condamnée aux amours fugaces, Sontag redoutait avec effroi la solitude.

Sans prétendre à l'exhaustivité d'une biographie, ni à la solennité d'un hommage, Sigrid Nunez révèle une personnalité ambivalente, aussi admirée que détestée. D'une impartialité tenace, ce Sempre Susan ne vous laissera pas de marbre.


Alexandra Person
( Mis en ligne le 24/08/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd