L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 8 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Essais littéraires & histoire de la littérature  
 

Le maître de Saint-Florent-le-Vieil
Julien Gracq   Entretiens
José Corti 2002 /  18.5 € - 121.18 ffr. / 320 pages
ISBN : 2-7143-0763-9

avec Jean-Louis de Rambures, Jean-Louis Tissier, Jean Roudaut, Jean Carrière, Jean-Paul Dekiss, Bernhild Boie.
Imprimer

"Panthéonisé" de son vivant en entrant dans la Pléiade, Julien Gracq est aujourd’hui un des rares écrivains français à s’être attiré sinon une admiration, du moins un respect quasi unanime. Il n’y a plus guère que les coups de griffe d’un Bernard Frank - "C’est un Montaigne sans génie. Enfin, il n’invente pas les Essais." - pour faire ombre au tableau d’une histoire d’amour idyllique entre la France et un écrivain de 91 ans, retiré dans sa maison de Saint-Florent-le-Vieil (Maine-et-Loire). Les différents entretiens réunis aujourd’hui courent sur plus de trente ans, de 1970 à 2001. Ils présentent le portrait multiplié d’un homme qui, s’il put notamment, en témoin à la fois passionné et lucide de son époque, vivre l’engouement du surréalisme (dans la proximité de Breton), a néanmoins toujours su préserver l’indépendance de son art.

Si, malgré les questions insistantes de ses différents exégètes (Jean-Paul Dekiss en particulier), Julien Gracq répugne à évoquer "les secrets de fabrication", disant à l’envi que ce qui intéresse au premier chef l’artiste est la forme finale, et qu’une fois celle-ci accomplie, les différentes péripéties de la genèse sont oubliées, il se montre en revanche très soucieux de ce qui fait la singularité d’un écrivain : la sienne bien sûr, mais aussi celle des rares élus (Poe, Stendhal, Breton, Wagner, "mes seuls véritables intercesseurs et éveilleurs") qui jalonnent son parcours de lecteur. Interrogé par Jean-Louis Tissier en 1978, l’auteur est également amené à revenir sur l’importance qu’a représenté pour lui la géographie, à l’époque où celle-ci était encore une science vivante, pas encore technicisée. "Je me demande quelquefois ce qu’est le monde des gens qui n’ont pas de formation géographique", s’interroge Gracq pour qui cette discipline étudiée à l’université fut essentielle à "l’éducation de l’œil".

Les réflexions de Gracq sur l’histoire, à partir de laquelle il balaye pas mal d’idées reçues sur la littérature, frappent par leur pertinence. Elles sont l’occasion pour l’écrivain d’évoquer une "littérature en voie de nivellement", thèse que le postmodernisme à la Houellebecq ne confirme, hélas, que trop. De même qu’elles lui permettent de ressaisir Jules Verne (lumière pérenne de ses lectures d’enfance) dans la spécificité de sa situation historique, précisément à la charnière entre deux univers, deux paradigmes : l’idéologie de la culture, passéiste, et l’idéologie de la science, progressiste.

On s'étonnera de jugements à l’emporte-pièce sur le Nouveau Roman ("cette époque puritaine des Pères fondateurs, qui a mis la littérature en carême", dit Julien Gracq en écho à son interlocuteur Jean Carrière, pour qui le Nouveau Roman relèverait "plutôt du côté Farces et Attrapes que d’une réelle exploration de terres inconnues") ou sur Sartre, réduit au statut d’"agitateur d’idées". Il n’empêche, indispensable complément aux Lettrines et au célèbre En lisant en écrivant, ces Entretiens nous offrent pour la première fois un tour d’horizon complet de la culture et de la sensibilité de l’écrivain.


Thomas Regnier
( Mis en ligne le 05/02/2002 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Lire un extrait de ce livre sur le site des éditions José Corti
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd