L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 13 juillet 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Essais littéraires & histoire de la littérature  
 

A l’assaut du mythe
Alain Duchesne   Thierry Legay   Qu’est-ce qu’un écrivain ? - Petits secrets de la création littéraire
Mots & Cie 2002 /  13.50 € - 88.43 ffr. / 188 pages
ISBN : 2-913588-36-0
Imprimer

C’est une chose entendue, dans notre bon pays de France : l’écrivain est une espèce à part, une créature singulière à mi-chemin entre l’homme et le mythe. Un esprit éclairé à qui l’on peut demander son opinion sur tout et n’importe quoi, laquelle sera forcément utile à la gouverne des simples mortels. Que certains d’entre ces élus profèrent de lourds et dangereux poncifs à longueur de colonnes de journaux ne change rien à l’affaire : un écrivain, c’est la crème de la crème, personne n’en démordra…

Et pourtant, est-ce si simple ? Avec l’opiniâtreté des enquêteurs qui pressentent l’erreur judiciaire (ou plutôt le coupable trop vite innocenté), Alain Duchesne et Thierry Legay ont compilé des dizaines de notes, carnets, journaux personnels, entretiens… L’écrivain à qui tout est donné ex nihilo ? "J’ai mis vingt ans à savoir construire une phrase" (Hardellet), "Depuis sept semaines, j’ai écrit quinze pages, et encore elle ne valent pas grand-chose" (Flaubert), "Je ne sais plus écrire. J’ai peur d’écrire des bêtises" (Blondin). L’écrivain guidé par une formidable nécessité intérieure ? Possible, mais en ce cas… il l’admet rarement : "J’écris pour plaire aux femmes" (Byron), "J’écris pour être riche et considéré" (Giraudoux), "J’écris parce que cela m’amuse" (Soupault)… La palme métaphysique revenant à Cendrars : "J’écris parce que."

L’écrivain, on le sait, est un esprit de haute lisse, jetant sur ses contemporains un regard teinté d’une ineffable générosité : "Vigny est une barre de nouilles en acier peint" (Fargue), "Sartre est le roi des cons" (Ionesco), "Bataille donne l’impression d’un séminariste sortant furtivement d’une pissotière" (Michaux)… Claudel, après la mort de Gide : "La moralité publique y gagne beaucoup et la littérature n’y perds pas grand chose." Et ainsi de suite…

Nos deux complices s’amusent à longueur de citations, organisées en chapitres thématiques (les lieux, le temps, les autres, le travail, les drogues…) à déconstruire l’image rêvée. Ils y parviennent avec la grâce des humoristes. Il n’était donc nul besoin d’inclure dans la préface une promesse factice pour allécher le chaland, laquelle présente l’ouvrage comme une sorte de guide pratique permettant de rejoindre soi-même, tôt ou tard, le Panthéon des gloires… D’autant qu’il n’y figure, en fin de compte, qu’un seul conseil explicite en matière de technique narrative (il émane de Léautaud) : "supprimez tous les ‘mais’, les ‘d’ailleurs’, les ‘pourtant’, les ‘en effet’, les ‘cependant’, etc. Relisez votre page. Vous verrez le ton que ça prend. Les phrases n’ont pas besoin de liaison : c’est le sens qui les lie" (on glissera sur le trop classique "coupez, retranchez" qui en l’absence de précisions ne mène pas bien loin)… Mais on pardonnera sans mal ce petit écart artificieux, pour la revigorante fraîcheur de l’ensemble.


Isabelle Nouvel
( Mis en ligne le 07/12/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd