L'actualité du livre Dimanche 26 mai 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Essais littéraires & histoire de la littérature  
 

Plongée dans l'imaginaire vernien
Jean-Michel Margot   Jules Verne en son temps - Cahier Jules Verne, II
Les Belles Lettres - Travaux 2004 /  28 € - 183.4 ffr. / 254 pages
ISBN : 2-251-74124-0
FORMAT : 17x23 cm

L'auteur du compte rendu: maître de conférences en Histoire contemporaine à l'université de Paris-I, Sylvain Venayre a récemment publié La Gloire de l'aventure. Genèse d'une mystique moderne.
1850-1940
(Aubier, 2002).

Imprimer

C’est un remarquable résultat que publie aux éditions des Belles Lettres, pour son numéro 46, la collection «Travaux» d’Encrage. Œuvre de Jean-Michel Margot, spécialiste reconnu de l’univers de Jules Verne, cet ouvrage tombe par ailleurs à point nommé, à la veille du centenaire de la mort de l’auteur des Voyages extraordinaires à travers les mondes connus et inconnus, qui sera célébré l’an prochain.

Le principe de l’ouvrage est simple : établir une anthologie d’articles publiés sur Jules Verne de son vivant, et donner ainsi à voir l’image que pouvaient avoir de lui ses contemporains. Le premier article date de 1864, l’année de création du Magasin d’éducation et de récréation de Jules Hetzel et Jean Macé, qui publiera en feuilleton la plupart des romans de Verne. Les derniers datent de sa mort, en 1905. Tout au long de ces quarante années, on suit régulièrement la carrière de Jules Verne, de la création de la série des Voyages extraordinaires, en 1866, aux dernières années, empreintes d’un certain pessimisme sur l’avenir de l’humanité — ce qui fut naguère souligné par Jean Chesneaux (Jules Verne. Un regard sur le monde, Bayard, 2001) —, en passant par le temps de la gloire, celle des années heureuses, de 1873 à 1886.

Les auteurs de ces articles sont parfois célèbres ; et c’est alors un plaisir de lire l’opinion qu’Emile Zola, Théophile Gautier, Alphonse Daudet, Jules Claretie ou Francisque Sarcey pouvaient avoir de leur contemporain Jules Verne. Ils sont aussi parfois bien oubliés aujourd’hui, alors que leur avis compta naguère, et c’est alors très instructif de se plonger dans les textes de Vivien de Saint-Martin — un des plus grands vulgarisateurs de la science géographique du XIXe siècle, même si fort critiqué —, de Thomas Grimm — pseudonyme derrière lequel se cachait la rédaction du Petit Journal, le premier journal de grande diffusion français — ou du capitaine Danrit — de son vrai nom le lieutenant-colonel Driant, émule nationaliste de Jules Verne, qui publia tant de romans d’aventures pour enfants, sous la IIIe République, dans le Journal des Voyages. Ils sont enfin, parfois, parfaitement méconnus, tant à l’époque qu’aujourd’hui, et délivrent ainsi une image de Verne passionnante, que ce soit celle du Progrès de la Somme, à l’époque où Jules Verne habitait Amiens, ou celle de Marius Topin, publiciste aux nombreux articles, un des premiers à parler de «prédictions» à propos des imaginations verniennes.

Chacun de ces textes est soigneusement présenté par Jean-Michel Margot : son auteur comme le contexte de l’écriture de l’article sont mis en perspective historique et le texte lui-même est accompagné de nombreuses notes qui en délivrent le sens. Remarquable travail d’édition, donc, qui a pour résultat un outil indispensable à tous ceux dont les recherches, universitaires ou privées, de près ou de loin, ont quelque chose à voir avec Jules Verne. Notons aussi qu’un index très complet (par noms de personnes et par titres d’œuvres) clôt l’ouvrage.

La lecture est rendue très agréable par la belle édition des Belles Lettres. Elle l’est aussi par l’iconographie, peut-être un peu trop rare, mais très bien choisie — de la caricature de Jules Verne par André Gill aux images données avec les chocolats Poulain ou Guérin-Boutron illustrant Le Tour du monde en 80 jours, en passant par les reproductions de billets manuscrits de Verne ou de … Victor Hugo. Citons ce dernier, qui écrivait aux directeurs du théâtre de la Porte Saint-Martin le 30 mai 1875 : «Mes excellents et chers directeurs, toute ma maisonnée veut revoir et refaire le Tour du Monde, cet étonnant succès. Voulez-vous être assez bons pour leur donner quatre places pour ce soir mardi. Remerciement cordial. V.H.»

Car c’est une des vertus de l’anthologie de Jean-Michel Margot que de nous rappeler que Jules Verne fut reconnu, de son temps, comme un grand et original dramaturge. Le Tour du monde en 80 jours triompha, pendant des décennies, au théâtre de la Porte Saint-Martin et au Châtelet (dans un spectacle dont Jean Cocteau, par exemple, gardera longtemps un souvenir ému). Il en fut de même des Enfants du capitaine Grant et de Michel Strogoff — dont, à l’époque, on disait même qu’il avait été une pièce avant que d’être un roman ! C’est bien, comme nous l’annonce son titre, à une plongée fascinante dans le temps de Jules Verne que nous invite le très bon et très utile livre de Jean-Michel Margot.


Sylvain Venayre
( Mis en ligne le 02/04/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd