L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 25 mai 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Essais littéraires & histoire de la littérature  
 

Voyages littéraires
Marc Fumaroli   Exercices de lecture - De Rabelais à Paul Valéry
Gallimard - Bibliothèque des idées 2006 /  35 € - 229.25 ffr. / 778 pages
ISBN : 2-07-072985-0
FORMAT : 14,0cm x 22,5cm

L'auteur du compte rendu : Rachel Lauthelier-Mourier a soutenu en 2002 une thèse de doctorat intitulée "Géographie et rhétorique dans les récits de voyage en Orient à l'époque classique" (Paris IV-Université de Montréal). Elle est aujourd'hui Maître de Conférences à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Ses recherches portent sur le genre viatique et les transferts culturels (épistémologie en particulier).
Imprimer

Sous l’influence de l’université française, qui catégorise toutes les disciplines et découpe le temps en tranches de saucisson, on a pris l’habitude de considérer que Marc Fumaroli est un «dix-septièmiste». Et dans le cursus littéraire qui aborde cette époque, surtout depuis que la rhétorique a reconquis ses lettres de noblesse, en partie grâce à lui d’ailleurs, pas un étudiant n’ignore son nom. D’aucuns même déambulent fièrement dans les couloirs de leur université en arborant l’un ou l’autre de ses ouvrages : parce qu’ils sont beaux et gros, qu’ils sont et font sérieux, et parce qu’ils constituent «un exercice de lecture» qui distingue d’emblée le bon étudiant.

Marc Fumaroli avait donc surpris avec Chateaubriand. Poésie et terreur. Qu’il remonte le temps dans La Diplomatie de l’esprit, de La Fontaine à Montaigne, était compréhensible, mais qu’il osât s’aventurer au-delà des bornes de sa discipline, dans un dix-neuvième siècle déjà moderne, voilà qui dérangeait ! Mais il n’est pas de ceux qui peuvent être ainsi contenus en un temps et un sujet : cet historien de la littérature n’aborde jamais un auteur sans se demander ce qu’il a lu et qui l’a lu. La littérature, comme la culture, qu’il connaît aussi bien, s’est construite de legs en héritages, et pour en comprendre les sens et les transformations, c’est dans son ensemble qu’il faut l’appréhender.

Remercions donc Marc Fumaroli de jeter un pont entre les lettres classiques et les lettres modernes, entre Rabelais et Paul Valéry, qu’il réunit habilement, tout en donnant à chacun le lieu où exprimer, dans le tour de pensée et de langage propre à son époque, un monde, interdépendant des autres, mais un monde à part entière. Car qui connaît un peu Marc Fumaroli dit qu’il est discret, et c’est bien cette qualité qui caractérise aussi son analyse et sa plume. S’il sait «écouter attentivement […] les auteurs et les textes anciens», il sait aussi nous rapporter sans distorsion anachronique les propos de «ces amis d’autrefois». La note est si juste qu’on se laisse transporter en d’autres temps, non pas comme dans une reconstitution muséale qui vous offrirait un parcours «zapping» de l’histoire, mais, comme par magie, dans la profondeur même de chaque époque, où l’on côtoie ceux qui par leurs écrits ont marqué à jamais notre culture. Et l’on se promène à loisir, dans le «bon» sens et à rebours, entre Amyot et les Goncourt, en suivant le fil des citations, qui sont souvent assez longues pour nous donner le goût d’un style, le goût d’une forme.

Mais cette promenade n’a rien d’impromptu, elle est préparée et balisée avec rigueur. Car si Marc Fumaroli s’offre le plaisir de suivre partout sa curiosité universelle, il nous rend ses «voyages littéraires» avec méthode. C’est un chercheur avant tout, «un pur produit de notre université», dit de lui Jean d’Ormesson, autre immortel. Alors on ose espérer que notre université qui, il est vrai, «est secouée aujourd’hui par tant de tempêtes», nous livrera encore, à son image, de ces esprits curieux et complets qui participeront avec lui à cette nouvelle République des lettres, française et européenne, dont il rêve.


Rachel Lauthelier-Mourier
( Mis en ligne le 02/07/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Quand l'Europe parlait français
       de Marc Fumaroli
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd