L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 septembre 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Classique  
 

Mes amis
Jean Forton   La Vraie vie est ailleurs
Le Dilettante 2012 /  20 € - 131 ffr. / 320 pages
ISBN : 978-2-84263-738-5
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Jean Forton (1930-1982) fait partie de ces écrivains qui ont disparu du monde littéraire français et de l’inconscient collectif. La postérité n’a pas porté l’écrivain, auteur de romans chez Gallimard durant les années 50 et 60, au rang des grands auteurs de notre temps. Il serait peut-être à redécouvrir à l’occasion de cette parution. Le Dilettante, toujours à l’affût de rééditions originales, propose un roman inédit de Forton, retrouvé par la veuve de l’écrivain, La Vraie vie est ailleurs, d'après une maxime empruntée à Arthur Rimbaud, un titre évocateur de ce qui attend le lecteur.

Augustin est un adolescent solitaire, pusillanime et sensible mais en attente d’expériences enrichissantes. Il vit chez ses parents, va à l’école et mène une existence plutôt banale jusqu’à ce qu’il rencontre un dur à cuir en la personne de Juredieu, jeune homme de 17 ans qui va l’accompagner dans des aventures tragi-comiques : premières bagarres, premiers amours, dépucelage tarifé, puis véritable initiation à la vie de bohème. Le narrateur de 15 ans décrit ainsi les menus faits de sa vie qui est en train d’être bouleversée par des rencontres formatrices, toujours sous l’influence de Juradieu, partisan d’expériences initiatrices à faire dans le Paris d'après-guerre. Si le roman commence de manière bien légère, la fin, plus tragique, permet de clore une véritable tranche de vie.

Roman initiatique, d’apprentissage, La Vraie vie est ailleurs flirte avec la littérature populaire à tendance psychologisante de l’époque, telle que Dabit ou Bove l’avaient définie. Sauf que dans ce roman un peu long, Forton ne parvient pas à rivaliser littérairement avec ses aînés. Il manque certainement un souffle romanesque plus ancré dans une réalité sociale pour créer un intérêt pour ces personnages et leurs situations. La narration d’un adolescent qui découvre le monde, si elle est touchante et sensible, semble s’adresser à un lecteur du même âge, ce qui pose problème avec l’universalité du récit qui devrait s’adresser à tous !

Reste que Forton, au travers d'un style assez neutre, présente des situations sulfureuses et provocatrices assez surprenantes, tranchant avec l’aspect quelque peu traditionnel qui semble découler de son œuvre. Ça drague pas mal et ça conclut vite dans ce roman ! En cela, La Vraie vie est ailleurs est une curiosité certaine, faisant de Jean Forton un écrivain quelque peu rebelle !


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 07/11/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd