L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 19 avril 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Classique  
 

Jeune fille en fleur…
Mihail Sebastian   La Ville aux acacias
Mercure de France - Bibliothèque étrangère 2020 /  22 € - 144.1 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-7152-5530-2
FORMAT : 14,0 cm × 20,6 cm

Florica Courriol (Traducteur)
Imprimer

Roumain, Mihail Sebastian (1907-1945) est assez peu connu en France alors que dans son pays il a joué un rôle dans l’entre-deux guerres en appartenant au groupe Jeune génération qui rassemblait, entre autres, Mircea Eliade et Emil Cioran. Il meurt écrasé par un véhicule : accident ou meurtre politique déguisé lié à l’installation du nouveau pouvoir communiste soucieux d’éliminer des intellectuels potentiellement gênants ? Lionel Duroy en avait fait l’un des personnages de son roman Eugenia (2018).

La Ville aux acacias (1935) est un classique de la littérature roumaine. Un roman qui s’inscrit dans les courants littéraires européens des années trente : une jeune fille, Adriana, issue de la bonne bourgeoisie roumaine, vit une adolescence privilégiée et rêveuse. Certes, son destin est tracé : après des années d’études dans une école religieuse, au milieu d’autres jeunes filles qui lui ressemblent, elle doit passer quelques année dans la maison familiale, puis surviendra un mariage plus ou moins arrangé.

Rien d’extravagant, quelques petits scandales murmurés à mi-voix sans être tout à fait compris, tel le suicide de soeur Denise le jour du mariage d’une de ses élèves préférées. Des amitiés adolescentes qui unissent Adriana, sa meilleure amie, et des jeunes garçons. Promenades, discussions, sentiment délicieux de transgresser juste assez. Une société stable, peu ouverte aux remises en question, et que les échos du monde extérieur ne semblent guère atteindre.

Les jeunes gens passent, juste à portée de désir ; Adriana rêve, va plus loin, mais finalement dans cette ville qui chaque printemps admire la floraison des acacias, les choses demeurent immuables.

Un joli roman, de facture très classique, un peu désuet aujourd’hui.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 31/03/2021 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd