L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 15 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Classique  
 

La Caravane passe
Truman Capote   Les Chiens aboient
Gallimard - L'Imaginaire 2014 /  8.90 € - 58.3 ffr. / 171 pages
ISBN : 978-2-07-076100-5
FORMAT : 12,5 cm × 19,0 cm

Jean Malignon (Traducteur)
Imprimer

Truman Capote (1924-1984) est un écrivain important du second XXe siècle. A l’instar d’un Mailer mais davantage dans la mondanité, il est un petit peu le symbole de ces années fastes où le cinéma hollywoodien brillait, les icônes sortaient et les faits divers inspiraient les romanciers.

Capote est resté célèbre pour quelques romans dont Les Domaines hantés (1948), Petit déjeuner chez Tiffany (1958) et surtout De sang froid (1966) qui rapporte de manière quasi documentaire un fait divers sanglant. Ce roman marquera le début de la gloire mais aussi la longue descente aux enfers de l’écrivain américain qui ne parvint pas tout à fait à se remettre de l’investissement, de la réussite et du succès du livre.

Dans Les Chiens aboient, nous sommes assez loin de tout cela. Capote réunit quelques textes autobiographiques parcourant trois décennies (1948-1974) et mêlant des thèmes assez variés comme le tournage du film de Richard Brooks qui adapte De sang froid, ses différents voyages dans le monde, ses rencontres littéraires et ses impressions esthétiques.

L’écrivain y est à la fois précis et nostalgique, auteur et journaliste, mais également un homme libre et un boulimique de travail. Son regard sur les siens est vigilant, bienveillant quoique mystérieux et inachevé. On lira ces quelques textes, dont certains s’apparentent à des nouvelles (notamment Lola qui relate sa relation avec… une perruche), avec curiosité, intérêt et parfois surprise. Ses récits de voyages restent bucoliques quand ses reportages demeurent très réalistes, le texte qui rapporte les coulisses du film de Brooks est assez fort.

C’est donc un Capote à plusieurs casquettes que l’on découvre ici dans un ouvrage mineur, certes, mais porteur d’une œuvre plus dense, plus resserrée. A lire pour compléter le regard que l’on a sur cet écrivain fantasque.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 11/04/2014 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Traversée de l’été
       de Truman Capote
  • Prières exaucées
       de Truman Capote
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd