L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 11 août 2022
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Littérature Américaine  
 

Rédemption
Lucia Nevaï   Comment les fourmis m’ont sauvé la vie
Editions Philippe Rey - Fugues 2014 /  9 € - 58.95 ffr. / 236 pages
ISBN : 978-2-84876-390-3
FORMAT : 12,0 cm × 19,0 cm

Françoise Adelstain (Traducteur)
Imprimer

L’histoire se passe dans l’Iowa, dans un endroit improbable, et une famille qui ne l’est pas moins : un père alcoolique, deux mères - une prostituée, une évangéliste militante -, une sœur elle aussi alcoolique, un frère à peu près normal, et Crane, l’héroïne, défigurée par une tentative d’avortement.

Les enfants ne sont bien sûr pas scolarisés, ils vivent de chapardages et s’occupent comme ils peuvent avec des activités non conventionnelles, comme dessiner des lettres avec leurs excréments. Nous sommes plongés dans un autre monde, incompréhensif et malheureux, jusqu’au jour où un promoteur italien leur donne quelques joies de vivre (alimentaires dans un premier temps), tout en installant un lotissement. Les services sociaux les découvrent, s’occupent d’eux et Crane se voit placée dans un couvent, puis adoptée par un couple. On s’aperçoit alors qu’elle est surdouée ; elle se passionnera pour la vie des fourmis, jusqu’à obtenir une bourse pour l’étude des C. Pennsylvanicus.

Autour de cette trame curieuse, Lucia Nevaï tisse des théories remarquables sur l’inné et l’acquis, sur le hasard, l’importance de la foi, la puissance de la science. On ne peut pas parler de salut pour Crane, les blessures de cette enfance sont indélébiles et façonnent son comportement, mais une certaine rédemption existe, ainsi que la certitude de la chance qui passe, qu’il faut savoir saisir, et la gratitude : les choses peuvent toujours être pires.

Sur ce thème qui pourrait être négatif et pesant, l’auteure écrit avec une légèreté qui déconcerte et dédramatise. D’un style vif, elle passe du grotesque au macabre avec humour et réflexion. Derrière chaque réaction des personnages, tous d’une belle épaisseur, elle décèle le poids de la vie, l’engrenage infernal, elle sait jouer habilement avec un quotidien bizarre, elle campe des sentiments psychologiques et émotionnels forts dont elle propose une explication plausible et sage.

Une écriture inhabituelle, sur un sujet inhabituel, une vraie découverte dans un paysage littéraire souvent conventionnel, et un vrai plaisir de lecture.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 07/05/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd