L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 2 juillet 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Poches  
 

La montagne magique
François Vallejo   Hôtel Waldheim
Seuil - Points 2019 /  7,40 € - 48.47 ffr. / 288 pages
ISBN : 978-2-7578-7957-3
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Première publication en août 2018 (Viviane Hamy)
Imprimer

La montagne se présente et se donne comme telle dès l’abord. Le récit se déroule dans un grand hôtel perché à 1560 mètres d’altitude, dans les Grisons suisses, à Davos, une des villes les plus hautes d’Europe, où Thomas Mann situe son chef-d’œuvre, La Montagne magique. Les fantômes de Walzer et Dürrenmatt traversent le roman. Le narrateur, Jeff Valdera, s’y retrouve par la pensée longtemps après y avoir séjourné pendant un mois d’août de sa jeunesse, avec sa tante Judith.

Il vient de recevoir plusieurs cartes postales mystérieuses à l’effigie de l’hôtel, d’un correspondant lui demandant : «ça te rappelle queque (sic) chose ?». Le correspondant finit par se dévoiler : Frieda Steigl lui donne rendez-vous près de chez lui à Sainte-Adresse pour lui expliquer ses raisons et surtout le mettre face à ses responsabilités. Car elle le croit coupable d’avoir aidé les espions de la Stasi et d’avoir joué un double jeu entre Est et Ouest, ce qui aurait provoqué la disparition définitive de son père, Friedrich Steigl, éminent historien de l’Allemagne de l’Est. Avec l’ouverture des archives de la Stasi, après la chute du Mur, Frieda a pu retrouver la trace paternelle et une partie de son histoire familiale.

Sur les documents, les espions étaient bien présents dans la station grisonne et l’hôtel Waldheim servait de plaque tournante pour l’accueil de personnalités ayant pu franchir le Rideau de fer et trouver refuge à l’Ouest. Mais Jeff - sa jeunesse, son innocence, sa candeur d’adolescent naïf et sa soif de découverte - n’a été qu’un pion involontaire et manipulé par des adultes se servant de lui pour s’espionner. Pour lui, les vacances à Davos, c’était la liberté, les parties de go (avec le professeur Steigl) et d’échecs, des promenades en montagne, la découverte de l’œuvre de Thomas Mann grâce à madame Finkel, hébergée là gracieusement depuis la Seconde guerre mondiale ; surtout La Montagne magique...

Le roman est construit à partir des traces mémorielles d’un homme qui avait seize ans en août 1976 et qui se trouve confronté, des décennies plus tard, à des écrits de la Stasi pendant la Guerre froide, documents qui mentionnent son nom et ses actions. Emboités, ces souvenirs effacés ou déchirés avant la chute du Mur, construisent un puzzle qui dessine une histoire différente du souvenir de Jeff. Le roman intrigue, sorte de jeu d’échecs dont les pions seraient des vacanciers de l’hôtel, dans une progression magistralement développée. Un récit passionnant de bout en bout.

«J’ai sûrement parlé à tort et à travers, au cours de ce mois d’août, mais sans mauvaise intention. Comment pouvais-je connaître le rôle de chacun dans cet hôtel ? Personne ne s’est présenté pour ce qu’il était, je ne l’aurais pas deviné tout seul».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 18/12/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd