L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 8 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

Caprice de star
Mylène Farmer   Lisa-Loup et le conteur
Anne Carrière 2003 /  25 € - 163.75 ffr. / 180 pages
ISBN : 2843372216
FORMAT : 25x25
Imprimer

Caca transgénique» : tel a été le verdict sans appel du Nouvel Observateur concernant Lisa-Loup et le conteur, «conte philosophique» écrit par Mylène Farmer sorti le 22 avril dernier, et premier livre pour cette star millionnaire et mutique, adulée par ses fans et méprisée par la presse «intello», qui affiche à son compteur 41 ans, une sacrée réputation, 10 millions d’albums vendus et une carrière de 20 ans. Comme toujours en ce qui concerne les productions de cette chanteuse hors-norme, le débat fut vif entre aficionados transis et fervents détracteurs.

Force est de constater tout d’abord que ce livre «ovni» ne laisse pas indifférent, ni par son aspect – un gros livre avec format à l’italienne –, ni par son contenu. Farmer nous y conte l’histoire d’une quête – celle de l’amour – au travers des aventures d’une petite fille, Lisa, partie à la recherche d’un mystérieux conteur dont elle s’est éprise. Elle rencontrera, lors de ce parcours initiatique, une pléiade d’étranges personnages – le petit garçon plat Loup (sa part inconsciente), Humphrey l’Asticot, ou encore L’Âne-Catin – qui l’aideront à accomplir son dessein.

D’aucuns y voient l’allégorie de la carrière de la chanteuse – qui jette par endroits à ses fans avertis quelques pistes en forme d’énigmes, rappelant les étapes phares de son parcours – sous-tendue par l’angoisse permanente d’un désamour du public et la peur de l’abandon. Rien de bien nouveau donc dans l’univers de la star, qui renvoie une fois de plus, en explorant à l’infini l’ivresse de ses propres profondeurs, aux angoisses et interrogations de chacun («Mais, comme je ne m’aime pas, comment dire : je t’aime, à soi-même ?», «Je n’y peux rien […] si tout me lasse trop vite, si le matin me dit : aujourd’hui est pareil à demain qui le suit, qui m’ennuie, qui m’épuise, parce que tout est écrit !»). Rien de neuf, si ce n’est une écriture encore plus complexe et symbolique qu’à l’accoutumée… au risque de s’y perdre et de laisser le lecteur totalement hermétique à cet univers désarticulé et pour le moins dérangeant.

Bref, Lisa-Loup… n’est pas un livre facile (le début est même franchement laborieux), d’autant plus que l’abondance de néologismes et la déstructuration de la syntaxe qu’utilise l’auteur le rendent parfois simplement incompréhensible. En fait, le conte donne l’impression d’un premier jet en aucun cas publiable en l’état, qui gagnerait à être travaillé et retravaillé, bien qu’une poésie indéniable émane parfois de cet ouvrage entièrement écrit en vers. Mais la chanteuse ne semble vouloir faire aucun effort pour se rendre accessible, et étouffe dans l’œuf, avec un propos emphatique, voire prétentieux, la quête émouvante de son petit personnage. Et quand elle cherche à être drôle, c’est la catastrophe («Mamie est un mythe au logis», «Jésus-Jesticule») !

Mylène Farmer a également réalisé toutes les illustrations du livre (pas moins d’une trentaine de dessins) dans un style naïf et sobre, qui n’est pas sans rappeler Le Petit Prince de Saint-Exupéry. Mention très bien pour ces esquisses, qui croquent en quelques traits avisés les personnages, avec des dominantes de noir et de rouge, tout en vigueur et simplicité. Le contraste avec le texte y est d’autant plus frappant. Pour résumer, on ne peut pas vraiment dire que Lisa-Loup… est un premier livre raté, mais le trouver réussi serait mentir. La publication de ce premier roman aurait pu permettre à Mylène Farmer de se laisser aller à une écriture qu’elle semble maîtriser, comme en témoignent les jolis élans que constituent la plupart de ses chansons. Hélas, une fois encore, c’est la fascination narcissique de la chanteuse pour elle-même qui l’emporte. Un caprice de star ? Et l’éditeur, dans tout cela ?


Océane Brunet
( Mis en ligne le 20/06/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd