L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 20 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

L'âme ibérique
Jean-Claude Bourlès   Escapades avec Don Quichotte
Payot 2003 /  16.50 € - 108.08 ffr. / 257 pages
ISBN : 2228896934
FORMAT : 14 x 21 cm
Imprimer

Si la vie est un songe, comme l’écrivit Calderon, que dire des voyages ? Jean-Claude Bourlès semble avoir choisi : la topographie de l’Espagne qu’il nous décrit, avec ses lieux réels, Madrid, Tolède ou Trujillo, recouvre exactement celle de ses rêves et de ses lectures. C’est pourquoi son livre, sorte d’ange en goguette, peut voleter de ville en village ou traverser les siècles pour capter l’âme d’une Ibérie éternelle. Il est vrai que le coq-à-l’âne, la digression, le contraste, sont merveilleusement adaptés au sujet. L’Espagne, pays aux ombres denses, réalise le mélange parfait de la lumière et de la tragédie… Elle est aussi la patrie de Don Quichotte, héros cocasse et nostalgique, unique rejeton sans doute dans l’histoire de la littérature du récit épique et de la farce.

Il faut donc s’attendre à bien des rebondissements dans le récit de Jean-Claude Bourlès. Lancé à la recherche de Cervantès, il croise maints personnages obscurs ou grandioses. Voici Jeanne de Castille accompagnant à la lueur des torches la dépouille de son mari dans un périple nocturne hallucinant : «Atteinte d’un délire de jalousie, elle interdisait qu’une seule femme, même religieuse, s’approchât du cercueil royal ou posât un regard sur lui. On dit aussi que, prise de doutes, ou craignant un enlèvement, elle faisait régulièrement ouvrir la bière pour s’assurer de la présence du corps de cet époux volage mort à vingt-huit ans, et lui baiser les pieds…» Voici Charles Quint, empereur des deux mondes, se retirant au monastère de Yuste. Et voici Sancho Pança trottinant sur son âne, un bon à rien, certes, mais immortel, et dont l’embonpoint tempère à merveille la raideur un peu sèche et la folie de son maître…

Précédé par Dumas, à qui il préfère Gautier, et surtout Mérimée, l’ingénieux écrivain Jean-Claude Bourlès a réussi un portrait de l’Espagne allègre et malicieux, désinvolte et passionné. Poursuivant une quête qui l’avait déjà mené sur les chemins de Compostelle, il nous prouve une fois de plus que les charters et autres voyages à prix cassés ne sont pas venus à bout de la noble race des chevaliers errants.


Serge Sanchez
( Mis en ligne le 05/10/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd