L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 9 août 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Fantastique & Science-fiction  
 

Deux humanités face aux Ombres
Pierre Bordage   Chroniques des Ombres
Au Diable Vauvert 2013 /  23 € - 150.65 ffr. / 750 pages
ISBN : 978-2-84626-169-2
FORMAT : 13,2 cm × 19,7 cm
Imprimer

Le monde, dans un futur pas trop éloigné, a – une fois de plus – mal tourné et se remet difficilement d’un conflit nucléaire. La majeure partie de la planète est contaminée et l’humanité se partage désormais entre nantis, réfugiés dans d’immenses conurbations protégées de la pollution, telle la Cité Unifiée de NYLoPa (New York-Londres-Paris), et «hors cité», occupés à survivre et à retomber en sauvagerie.

Entre ces deux humanités, le fossé est devenu gouffre. Le monde des cités est un monde technologique et futuriste, où chacun est doté d’une puce interne qui lui donne accès à tous les moyens de communication… mais facilite le contrôle de l’Etat, forcément tentaculaire. Si l’on passe les frontières de la cité unifiée, l’ambiance est autre, plutôt régressive : le monde des ''horcites'' est un univers barbare, divisé entre des tribus se livrant une guerre permanente, un monde où l’esclavage et les sacrifices humains sont monnaies courantes, un monde qui a vu naître des mutants, capables notamment de prédire l’avenir immédiat, un monde qui glisse pourtant tranquillement vers l’âge de pierre en rêvant de nourriture et de chaleur. Mais dans ces deux mondes pourtant si éloignés, une même menace émerge, celle des ombres, des tueurs de l’apocalypse, des assassins à grande échelle qui ne laissent aucune trace, ou qui viennent exterminer brutalement un clan, une communauté, sans raison.

Traquer ces ombres, c’est le job de Théo et Ganesh, des «fouineurs», autrement dit des enquêteurs équipés d’une sorte d’intelligence artificielle, ayant accès à toutes les banques de données, des hommes en marges capables de s’infiltrer dans l’esprit de leur voisin si nécessaire… des fouineurs pourtant confrontés à un mystère complet, à moins qu’il ne s’agisse d’un complot à haut niveau ?

Traqués eux-mêmes, les fouineurs risquent de devenir des cibles. C’est en tous les cas le destin de deux horcites, la jolie Naja et son chevalier servant Deux-Lunes, fuyant les tueurs de l’apocalypse et parcourant le pays horcite et ses dangers, bientôt lestés d’un homme étrange, Josp. Comment Ganesh, Théo, Naja et Deux-Lunes échapperont-ils aux dangers qui les guettent ? Sauront-ils découvrir ce qui se cache derrière les ombres, la menace commune ?

Il sait y faire, Pierre Bordage (Wang, Les Guerriers du silence, La Fraternité du Panca, etc.) : les péripéties s’enchaînent, chapitre après chapitre, tandis qu’on alterne les personnages et les contextes (NyLoPa ou le pays horcite), les cliff-hangers succèdent au cliff-hangers, il faut attendre un chapitre pour dénouer une situation pendant qu’une autre catastrophe se précise pour d’autres personnages. La ficelle est certes épaisse mais cela pousse à la lecture, et l’on arrive à la fin de l’ouvrage sans s’en apercevoir. Car Bordage est aussi un conteur, qui sait éveiller la curiosité, avec des personnages travaillés, des situations incongrues, laissant au passage quelques détails qui donnent à son monde une vraie densité. En effet, avec Bordage, le décor n’est pas bâclé, et que ce soit la cité tentaculaire de NyLoPa et ses métros sous-marins, ou le pays horcite ravagé par la pollution et devenu un dépotoir, on finit par se les représenter par bribes, par morceaux.

Les lecteurs de Wang se retrouveront en terrain connu… En effet, on retrouve certains classiques de l’univers de l’auteur : l’idée d’un monde coupé en deux, entre civilisés et sauvages, un monde post apocalyptique divisé par l’accès au bien être et à la technologie, avec cette question lancinante : que se passe-t-il quand les frontières disparaissent, quand les murs cèdent ?

Ce roman, paru d’abord en feuilleton (ainsi que sous un format audio), ne décevra pas les amateurs de Bordage, qui retrouveront l’aisance et le rythme de l’auteur, son art du conte et des ambiances, son goût pour les intrigues enchevêtrées. Quant aux autres, à ceux qui cherchent une bonne SF post apocalyptique, qui mélange thriller, suspense et aventure, ces Chroniques des ombres sont la promesse d’un excellent moment de lecture. Pourquoi se priver… ?


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 20/12/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Ceux qui osent
       de Pierre Bordage
  • Ceux qui sauront
       de Pierre Bordage
  • Les Chemins de Damas
       de Pierre Bordage
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd