L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 septembre 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Fantastique & Science-fiction  
 

Mythe revisité
Franck Ferric   Trois oboles pour Charon
Denoël - Lunes d'encre 2014 /  20.50 € - 134.28 ffr. / 320 pages
ISBN : 978-2-207-11731-6
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Un homme tente de survivre dans un charnier, après une bataille : sans nom, sans mémoire, seulement doué d’une force et d’une taille prodigieuses, il essaie de s’esquiver d’une guerre dont il semble avoir tout oublié ; mais, bientôt rattrapé par des pillards, il meurt et se retrouve face au passeur des enfers, Charon, goguenard.

Car cet inconnu, c'est Sisyphe, et sa malédiction le fait revenir à la porte des enfers à chaque renaissance. Avec une pièce d’or dans l’une de ses orbites, il est à la fois reconnaissable et incapable de donner au nautonier les 3 oboles sollicitées pour passer le fleuve Léthé et accéder à la mort. Quel crime a-t-il commis pour mériter une telle punition ? Car, de guerres en guerres, de blessure en blessure, Sisyphe se forge une sorte de mémoire corporelle, comme une tentative de savoir qui il est, et comment il pourrait échapper à cette malédiction. Dans sa longue traversée de l’Histoire humaine, son duel avec les dieux antiques, et oubliés, vire à l’absurde, une absurdité dont la guerre est le reflet.

Le mythe de Sisyphe revisité : dans la mythologie grecque, Sisyphe, pour avoir défié Zeus et capturé Thanatos (la Mort), puis pour lui avoir échappé, fut condamné à pousser sur une pente, pour l’éternité, un rocher qui retombait toujours… Un symbole de l’éternel recommencement et un châtiment terrible. Le Sisyphe de Franck Ferric est puni encore plus rigoureusement et, pour ainsi dire, par où il a péché : condamné à revivre constamment, il est systématiquement plongé dans des conflits et des guerres et meurt généralement assez vite, et dans des conditions peu agréables. Chaque séjour terrestre l’entraîne au cœur d’une guerre, chaque mort le ramène sur les rives du Léthé où l’attend Charon, chaque mort emporte avec elle le souvenir des existences passées… Une éternité d’oubli et de répétition, jusqu’à ce que ?...

Porté par un style poétique, parfois un peu allusif, ce roman nous entraîne dans une guerre permanente, sur terre et sur mer, au temps de l’empire romain, des Carolingiens, dans les guerres de religions, parmi les mercenaires, les corsaires, face aux pyramides ou dans un avenir lointain où l’humanité a quitté la planète en masse. A travers le regard éberlué de Sisyphe, c’est l’humanité que l’on observe, une humanité qui s’épuise en batailles, et épuise la Terre elle-même, une humanité bientôt abandonnée par ses dieux. Toute l’habileté de l’auteur consiste à nous placer dans la peau de Sisyphe, et non dans celle du deus ex machina, celui qui sait : on erre avec lui dans les premiers temps, on se souvient peu à peu mais comme lui, pour prendre conscience du cycle infernal.

Entre parabole, conte philosophique et récit fantastique, ce roman mérite bien ses trois oboles.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 09/01/2015 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd