L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 22 février 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Fantastique & Science-fiction  
 

Retour dans les univers de poche
Philip-José Farmer   La Saga des hommes dieux - Tome 2 : Le Monde Lavalite - Plus fort que le feu - La Rage d'Orc le Rouge
La Découverte - Pulp fictions 2005 /  23 € - 150.65 ffr. / 723 pages
ISBN : 2-7071-4351-0
FORMAT : 14 x 21 cm
Imprimer

La réalité, qu’elle soit plaisante ou sordide, est une école de résignation : nulle porte, nul miroir, nul sortilège ne saurait vaincre l’ennui… Heureusement, la SF et le fantastique sont là pour pallier aux limites du quotidien (comme quoi, l’imagination !). L’Ailleurs, dans toute sa diversité, est une inspiration autant qu’un refuge et le moteur de nombre d’ouvrages. Et cet «ailleurs», Philippe José Farmer, auteur phare de SF, l’aura particulièrement exploité, qu’il se situe dans le temps (après la mort pour Le Monde du Fleuve, l’une des meilleures sagas de SF, mélange improbable de steampunk et de fantastique) ou dans une infinité de dimensions, dans le cas des Hommes-dieux.

Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, une rapide présentation de leur univers s’impose : il existe, au-delà de notre monde, des hommes (et des femmes) âgés de plusieurs millénaires, les Thoans, disposant de machines capables de créer des univers, où les lois physiques, où la biologie, où les diverses espèces sont le fruit de leur imagination, de leur bon plaisir… (un peu comme pour les princes d’Ambre de Zelazny, autre chef d’œuvre, où la magie remplace la technologie). La relativité y devient une loi absolue. La Terre, d’ailleurs, n’a pas d’autre origine. Mais ces êtres tout-puissants, immortels, quasiment divins, s’ennuient dans leurs univers de poche jusqu’à en devenir fou, aussi, en guise de jeux, se font-ils la guerre, essayant de se détruire ! Cette série de romans s’intéresse à ce genre de distractions.

Les fans de PJ Farmer le savent : dans chaque roman, l’auteur apparaît en second plan sous un pseudo transparent, dont les initiales sont généralement PJF. En l’occurrence, le PJF en question est ici Paul Janus Finnegan, dit Kickaha, terrien parvenu par hasard dans le «monde à étage» d’un Thoan nommé Jadawin, recueilli par des Indiens. La première série suivait les traces d’un dénommé Robert Wolff, terrien échoué lui aussi dans ce monde : les deux hommes vont se lier au cours de leurs aventures dans le monde à étage. Peu à peu, ils découvrent que Wolff n’est autre que Jadawin, amnésique et égaré sur Terre. Il s’ensuit dans un premier temps une quête pour permettre au dit Jadawin, transformé par son existence terrestre, et amoureux d’une de ses créatures, Chryséis, de recouvrer son domaine et ses pouvoirs. Par la suite, engagés dans une guerre contre les cloches noires, des entités capable de posséder les humains et responsables de l’exil terrestre de Jadawin/Wolff, nos deux héros retournent finalement sur Terre – un monde créé par un autre Thoan – non sans difficultés, car ces gens là aiment bien en découdre, et ont à leur disposition des mondes entiers... Mais la bagarre s’est achevée, à la fin des Murs de la Terre, par la projection de plusieurs hommes dieux sur Lavalite, un monde changeant, dangereux, où le salut réside dans un mouvement de fuite perpétuel. La survie est un art en soi, dans les univers des hommes-dieux, tout comme la vengeance ! Luttant pour retrouver ses amis et «son» monde, Kickaha va traverser nombre d’aventures, connaître des peuplades étranges et affronter des pièges tortueux issus de cerveaux pervers…

Ce volume regroupe les trois derniers tomes des Hommes-Dieux (Le Monde Lavalite, Plus fort que le feu, La Rage d’Orc le rouge), qui peuvent être considérés comme les éléments d’une saga mais aussi – pour les deux derniers – comme des histoires à part entière. Si l’on peut conseiller vivement la lecture du premier tome de l’anthologie – ne serait-ce que pour le plaisir – ce nouveau volume se suffirait presque à lui-même. Cette fois, le héros n’est plus Wolff, mais Kickaha, explorant les univers à la recherche de ses amis ou de son amour, Anania (autre Thoan). C’est l’occasion pour Farmer d’entraîner ses lecteurs dans des mondes incertains aux créatures et aux règles physiques absurdes (Lavalite, le monde des tripodes…) conçus comme des véritables pièges, ou de se séparer de ses héros pour écrire une nouvelle histoire sur l’origine de certains thoans (La Rage d’Orc le rouge).

Bref, ce volume complète la Saga des hommes-dieux, offrant aux amateurs de science-fiction mâtinée de fantastique une intrigue haletante dans un univers puissamment original. Dire qu’il s’agit d’un classique est un peu convenu, mais cela suppose tout de même que des générations de lecteurs (et de joueurs de jeux de rôle, signe d’un univers de qualité) auront suivi Wolff et Kickaha dans leurs allers et venues à travers les univers de poche. De fait, le voyage en vaut la peine…


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 23/03/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd