L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 1 juin 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Fantastique & Science-fiction  
 

Sorti de ses cases
Christopher Golden   Mike Mignola   Hellboy - L'Armée maudite
Bragelonne 2007 /  20 € - 131 ffr. / 276 pages
ISBN : 978-2-35294-039-5
FORMAT : 15x23,5 cm

Illustré de plusieurs dessins originaux en noir et blanc de Mike Mignola.
Imprimer

Les amateurs de bandes dessinées connaissent bien le personnage de Hellboy. Créé par Mike Mignola et John Byrne au milieu des années 90, le géant aux cornes cassées, rappelé de l’Enfer par une expérience nazie, promène son imposante carcasse rouge aux quatre coins du monde.

Aujourd’hui au service du gouvernement américain, il est le pilier du BPRD, l’office chargé d’enquêter sur des affaires paranormales, étranges et mystérieuses. Dans les comics de Mignola (publiés en France chez Delcourt), Hellboy a ainsi tour à tour affronté des créatures antédiluviennes, des sorciers maléfiques, des démons sans tête, des zombies énervés, des loups-garous mal lunés et des nazis rescapés. Référence en la matière, les bandes de Mignola plongent ses lecteurs dans des aventures horrifiques et mouvementées, des intrigues basiques mais efficaces, servies par un graphisme exceptionnel, devenu exemplaire, mélange d’ombres noires et opaques et de traits parfaitement tirés, contrastes forts et géométriques relevés de quelques aplats simples. L’esthétique Hellboy fait aujourd’hui partie des valeurs sûres et inébranlables du comics en particulier, et de la bande dessinée en général.

Aussi, lorsqu’on nous annonce la sortie d’un roman mettant en scène le personnage de Hellboy on peut s’attendre au pire. Lire du Hellboy dans le texte c’est un peu comme lire une biographie des Beatles : on passe à côté de l’essentiel. Certes, le présent roman est parsemé de quelques illustrations inédites de Mignola, mais il n’en reste pas moins que notre diable rouge trouve plus aisément sa place dans des cases que dans des phrases ; personnage bien dans son temps, c’est avant tout une image, un graphisme, une icône.

Avant L’Armée maudite, qui date de 2004, l’écrivain Christopher Golden s’était déjà attaqué au personnage créé par Mignola dans plusieurs nouvelles. Ici, il passe donc à la vitesse supérieure avec ce roman qui se lit sans déplaisir même si l’on sait qu’une grande partie de l’intérêt éprouvé à la lecture réside dans la familiarité avec des personnages qu’on aime suivre dans d’inédites péripéties. L’histoire entraîne Hellboy dans le désert égyptien où une équipe d’archéologues britanniques s’est purement et simplement volatilisée, avalée par les sables, emportée ailleurs… mais où ? Et lorsque l’on sait que plusieurs siècles auparavant une armée de 50 000 soldats perses avait connu la même fin mystérieuse, il y a de quoi faire sourciller le plus aguerri des agents du BPRD. Dépêché sur place, Hellboy retrouve une ancienne conquête, Anastasia Bransfield, mais l’heure n’est pas à la romance, d’autant que des événements troublants continuent de se produire dans l’oasis proche…

Oscillant entre Lovecraft (référence récurrente chez Mignola) et Les Aventuriers de l’Arche perdue, le roman de Golden fourmille d’action et d’épisodes horrifiques. Au programme, on trouve en vrac d’antiques zombies, des créatures non identifiées aux tentacules chatouilleurs, une nuée de cafards, une tête tranchée qui continue à parler, des agents secrets un peu perdus, et des rites démoniaques censés réveiller quelques Grands Anciens tapis dans l’ombre… Si le tout est raconté un peu platement, il y a beaucoup de rythme et l’on ne s’ennuie pas. Le personnage de Hellboy reste parfaitement campé, fidèle à sa réputation forgée dans les comics, une grosse brute au cœur tendre, râleuse et bagarreuse.

Il reste tout de même évident que le roman s’adresse avant tout aux fans de Hellboy qui retrouveront, à côté du film et des dessins animés, une nouvelle incarnation de leur héros favori.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 01/06/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Hellboy (tome 1)
       de Mike Mignola
  • Hellboy, Histoires bizarres (vol. 1)
       de collectif
  • B.P.R.D. (vol. 4)
       de Mike Mignola , John Arcudi , Guy Davis
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd