L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 22 avril 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

''Le lieu le plus désolé du monde''
Dolores Redondo   La Face nord du coeur
Gallimard - Série noire 2021 /  20 € - 131 ffr. / 682 pages
ISBN : 978-2-07-288877-9
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm

Anne Plantagenet (Traduction)
Imprimer

Romancière espagnole née en 1969, Dolorès Redondo connait dans son pays un immense succès avec ses thrillers, dont les plus célèbres sont sa trilogie du Baztán. Dans La Face nord du coeur (2019 pour l‘édition espagnole), elle reprend le cours de la vie de son héroïne, Amaia Salazar, en relatant des événements antérieurs à ceux de la trilogie du Baztán. L’action se déroule aux Etats-Unis, plus précisément à la Nouvelle Orléans, lors de la tragédie de l’ouragan Katrina.

Dolores Redondo donne une clé en exergue : «Ce livre fait partie d’un cycle de romans inspirés par le Nord. Dans certains, Amaia Salazar est l’héroïne principale ; dans d’autres les personnages et les intrigues s’entrelacent, créant un univers commun dont le Nord n’est pas toujours un point cardinal mais le fil conducteur. Car le lieu le plus désolé du monde est la face nord du coeur humain».

Amaia, toute jeune inspectrice, est alors en formation au FBI, et admire plus particulièrement un enquêteur d’élite : l’agent Dupree. Il s’agit dans ce cadre d’étudier les tueurs en série et leurs méthodes. Or c’est le domaine dans lequel Amaia, en Espagne, a commencé à briller en identifiant un chirurgien que nul ne soupçonnait. La Face noire du coeur s’ouvre sur un prologue et un premier chapitre qui éclairent tout le récit ultérieur : le prologue relate un épisode fondateur de l’enfance d’Amaia ; le premier court chapitre est le récit de l’intervention d’un tueur qui utilise un ouragan pour se livrer à son projet d’extermination d’une famille.

Fidèle à sa méthode narrative, Dolorès Redondo alterne les chapitres qui décrivent l’enfance traumatisée d’Amaia, et la description minutieuse et haletante de l’enquête américaine : pistes et fausses pistes, personnalités des divers acteurs, rivalités entre enquêteurs, erreurs et réussites. Le cadre de la Nouvelle Orléans, ravagée par une catastrophe naturelle sans précédent ou presque, donne une dimension quasi fantastique au récit. Dolorès Redondo joue d’ailleurs de cette dimension en intégrant rituels vaudous, sorcellerie et grigris propres à toute une culture des bayous. En parallèle, la vallée du Baztàn n’est pas en reste dans ce domaine…

674 pages (et un glossaire) pour construire un univers dans lequel chacun porte sa part d’ombre. Les meilleures pages sont indubitablement celles de la crue qui ravage la ville dont les habitants pauvres qui n’ont eu nulle part où fuir sont les premières victimes. Le procédé littéraire qui place sans cesse en parallèle l’enfance traumatique d’Amaia et l’enquête à laquelle elle participe est parfois un peu trop systématique. Toutefois il est difficile de lâcher cet épais volume, aux rebondissements multiples et aux personnages assez riches dans leur complexité.

Pour les lecteurs fidèles de Dolorès Redondo, le charme tient autant à la découverte progressive, de livre en livre, de son héroïne qu’au déroulement de l’enquête. Les personnages sont bien construits : les deux principaux, Amaia et l’agent Dupree, deux forts caractères qui se reconnaissent et portent chacun un lourd secret, qui sera partiellement dévoilé au cours du récit. Mais également les personnages secondaires : la vieille Nana, les inspecteurs de la Nouvelle Orléans Bill et Bull, l’ambitieuse agente Tucker, le falot Emerson, et, personnage à part entière... la Nouvelle Orléans.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 05/03/2021 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd