L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 octobre 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

L’art du pastiche
Robert Van Gulik   Les Enquêtes du juge Ti
La Découverte - Pulp fictions 2004 /  21 € - 137.55 ffr. / 694 pages
ISBN : 2-7071-4317-0
FORMAT : 13x20 cm
Imprimer

Abandonnez la campagne anglaise et ses vieilles dames un peu commères, laissez tomber la Belgique et ses détectives gras et moustachus. Il est temps de découvrir – ou de redécouvrir – le juge Ti dans quelques unes de ses enquêtes. En effet, La Découverte a eu l’excellente idée d’éditer au sein d’une collection prometteuse, Pulp Fiction, l’intégrale en quatre volumes de ce détective original de la Chine ancienne, et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cet enquêteur si particulier, il est temps de se risquer à un peu d’exotisme. Car l’exotisme inspire cette œuvre : non pas un exotisme de pacotille, qui ne ferait que déplacer dans un décor laqué des péripéties et des dialogues contemporains, mais un réel exotisme, pensé comme la re-création contemporaine – le pastiche de qualité en quelque sorte - d’un genre littéraire extrêmement ancien, avec ses conventions, son style et sa mise en scène. La présentation, papier bible et reproduction de dessins de l’auteur «dans le style», accentue encore cette sensation de dépaysement et d’authenticité. Il s’agit donc de découvrir, ou de relire, un grand héros autant qu’une grande plume.

Robert van Gulik n’est en effet pas n’importe quel écrivain : diplomate, sinologue et savant polyglotte, auteur d’études sur la société chinoise ancienne, c’est au hasard de ses lectures et de ses pérégrinations scientifiques qu’il découvre un jour ce juge Ti, héros de récits traditionnels. Il se l’approprie pour exhumer ce passé chinois et le remettre au goût du jour, offrant ainsi à la littérature policière l’un de ses premiers héros historiques. Le genre allait rapidement connaître un succès mérité, débouchant sur les polars ethniques et historiques qui ont fait le mérite de la collection «Grands détectives» des éditions 10/18.

Le juge Ti a donc une histoire, plus ancienne que celle de son moderne auteur : ce personnage historique vivait au VIIe siècle, dans la Chine des T’ang. Ayant croisé le magistrat dans ses recherches, Robert van Gulik imagine de recréer complètement ses enquêtes et son existence (au cours des différents romans et nouvelles, on suit Ti de ses débuts de magistrat jusqu'aux plus hautes fonctions, comme gouverneur, à travers l’empire chinois, entouré de sa famille et de son équipe formée d’anciens hors-la-loi revenus sur le droit chemin) en s’inspirant des conventions et du style de la littérature chinoise ancienne. Ce qui fait le charme de ces romans est la capacité de l’auteur à dépayser son lecteur, en l’entraînant à travers une Chine immense et contrastée sans être impersonnelle, en lui faisant découvrir une population dans sa diversité et son originalité (en particulier, l’art de l’euphémisme dans les appellations des métiers plus ou moins légaux). Le héros lui-même participe de cette originalité, tant il tranche avec les poncifs du genre. Car Ti n’a rien de moderne : s’il est un fonctionnaire rigoureux et efficace, il est par ailleurs fort conservateur et sentencieux, un peu vieille barbe confucéenne... Son charme réside dans cette allure autant que dans son sens de l’enquête et du détail, au sein d’une société relativement rigide et corsetée.

Cet ouvrage rassemble romans (Le Monastère hanté, Le Squelette sous cloche, Le Pavillon rouge) et nouvelles (Le Matin du singe, Meurtre sur l’étang de lotus, Les Deux mendiants, La Fausse épée), tous d’excellente facture. En particulier, Le monastère hanté, qui fait intervenir, fait rarissime dans les enquêtes du juge Ti, le surnaturel. Bref, il s’agit d’une bonne occasion de partir pour une longue ballade chinoise, dans une ambiance profondément originale.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 23/06/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Débuts du juge Ti
       de Robert Van Gulik
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd