L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 24 février 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Histoire de famille
Najet Ghaouti   Nour
JC Lattès 2005 /  13.50 € - 88.43 ffr. / 210 pages
ISBN : 2709626403
FORMAT : 13x21 cm
Imprimer

Nour, héroïne éponyme, est une jeune fille de 17 ans dont le père agonise puis meurt. À la recherche de traces de son celui-ci, elle trouve les lettres cachées de l’amant de sa mère, Eugène. Perturbée, fragilisée, elle choisit, sans trop savoir pourquoi, d’entrer dans la vie de cet homme. Le roman est l’histoire de cette rencontre, de cette histoire – est-ce une histoire d’amour ? – vue par la jeune fille. L’histoire aussi de sa relation avec sa mère, sa famille.

La narration qui hésite entre focalisation interne et omniscience nous fait papillonner autour de l’héroïne, ce qui nous la rend dans le meilleur des cas plus complexe, dans le pire plus confuse. Le style, recherché, quelque peu durassien, choisit des phrases courtes, des paragraphes hachés. Cela donne quelques belles images, de – trop – rares dialogues percutants, mais l’auteur se perd parfois en aphorismes assénés : «il y encore plus bas que d’être seul. C’est de vouloir quelqu’un dont on sait qu’il ne viendra pas» ; «la mort est une nouvelle naissance, pour ceux qui restent» ; «toutes les soirées ont leur femme à la robe rouge»…

Il maintient une distance entre le lecteur et l’héroïne et gène en partie l’identification ou l’empathie pourtant nécessaire dans cette veine de roman intimiste, narcissique, nombriliste…


Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 09/09/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd