L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 19 janvier 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Le poids de la vie
Christian Authier   Une certaine fatigue
Stock 2012 /  19.50 € - 127.73 ffr. / 256 pages
ISBN : 978-2-234-07020-2
FORMAT : 13,6 cm × 21,5 cm
Imprimer

Patrick Berthet, la petite cinquantaine, architecte établi, heureux en ménage, perd son père. L’argument est trouvé pour des pages sensibles, justes, douces-amères, sur le souvenir, l’amour filial, la fratrie…

Le chagrin s’estompe mais les médecins lui découvrent une maladie grave, incurable, et lui donnent quelques mois à vivre. Nouvel argument pour des pages profondes, raisonnées, philosophiques, sur le sens de la vie, le rapport à la mort… Il s’avère que le diagnostic est erroné, la vie peut donc reprendre, forte, longue, tout peut redevenir comme avant… Et là, Patrick Berthet dérape, ce que Christian Authier appelle joliment «une certaine fatigue». La seconde partie du livre est riche en surprises, variée, imaginative jusqu’à la fin, surprenante également.

Même si l'on doute parfois de la vraisemblance des idées, toutes sont prétextes à des développements qui, eux, sont vraisemblables et remarquablement étayés. La séduction de ce livre est tout entière dans cette alchimie : le mélange d’un support (l’histoire de Patrick Berthet) avec le désir de livrer ses pensées sur toutes sortes de sujets, tous aussi intéressants les uns que les autres.

L’auteur y parvient avec brio, finement, dans un style élégant, au vocabulaire riche, aux passés simples raffinés. La pertinence des idées s’accompagne d’un humour bien tourné, assez aristocratique, le recul détaché n’empêchant pas parfois quelques remarques vives sur l’engagement en politique, la sottise humaine et surtout, en toile de fond, le bouleversement de la société moderne, sans silence, envahie d’écrans, hypnotisée par l’urgence, faussement communicante, surinformée.

La «grande ville de province», Toulouse, sert de cadre à ce roman qui se déguste plutôt qu’il ne se lit, et dont on retient au final, outre le plaisir de la lecture, nombre de phrases pouvant faire l’objet de débats passionnants.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 20/08/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd