L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 20 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Roman
Sophie Avon   Les Amoureux
Mercure de France 2012 /  22 € - 144.1 ffr. / 384 pages
ISBN : 978-2-7152-3304-1
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Pour les amateurs de «vrais» romans à l’ancienne, roman d’amour, roman de formation, roman sur le temps qui passe…

Sonia est une toute jeune femme quittant Bordeaux dans les années 80 pour monter à Paris et suivre des cours de théâtre (l’auteur est journaliste à Sud Ouest, passionnée de cinéma et de… théâtre). C’est l’émancipation euphorique, Paris, la liberté, l’ivresse des cours, les professeurs fascinants, l’espoir, les peurs, les scènes à préparer et le premier amour d’un compagnon de théâtre. Jan est jeune, beau, admiré de toutes…

Mais on n’est pas dans un roman de gare. Bonheur et souffrance sont rarement séparables. Ce premier amour raisonnable sera balayé par la rencontre d’Alexandre. Passion et déraison. Nous voyons, nous savons qu’il «n’est pas son genre» mais rien ne semble pouvoir arrêter leur histoire. Bonheur et tragédie des amoureux.

Sophie Avon a l’art d’associer l’ombre et la lumière. Dans son monde romanesque, éblouissement et désenchantement ne sont jamais loin, sans que l’histoire ne perde sa vitalité. Sentiments et vie quotidienne y sont pleins d’ambivalences : le cocon provincial ennuyeux et rassurant, la vie parisienne éblouissante et destructrice, le plaisir d’abandonner les parents provinciaux puis de les revoir… parfois. La narratrice survole cette histoire en mêlant intimement plaisirs et déplaisirs, affections et ressentiments, passé et présent. Il s’agit de Sonia elle-même, femme âgée venant de perdre son vieux compagnon et revisitant ce que fut sa vie ou ce qu’elle aurait pu être.

Certains pourront trouver la forme de ce roman un peu trop sage. Mais pour décliner le verbe aimer, le style de cette Bordelaise ne manque pas de terroir, de rondeur, avec une bonne longueur en bouche.


François Dirson
( Mis en ligne le 03/09/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd