L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 28 février 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Le garçon et la diva
Catherine Locandro   L'Histoire d'un amour
Editions Héloïse d’Ormesson 2014 /  15 € - 98.25 ffr. / 125 pages
ISBN : 978-2-35087-275-9
FORMAT : 14,3 cm × 20,6 cm
Imprimer

En accroche de son nouveau roman, Catherine Leandro nous cite les dernières paroles de la fameuse chanson : «j’avais oublié simplement que j’avais deux fois dix-huit ans». Le titre du roman évoque les paroles de la chanson qui a révélé Dalida en 1958. Le texte lui-même révèle quelques indices : une enfance égyptienne, un frère surprotecteur, une maison à Montmartre dans laquelle a vécu l’écrivain Céline, sa mort en 1987, le suicide d’un amant adoré...

Rome, 1995 : Luca, professeur de philosophie quinquagénaire, enseigne depuis quatorze ans dans le même lycée. Son épouse Maria s’éloigne de lui, maudissant son mutisme. Leur fille s'appelle Giulia. Un matin, au comptoir de son bistrot habituel, en buvant son espresso, il lit comme à son habitude La Repubblica et découvre un article qui le concerne, le bouleverse et le renvoie trente ans en arrière : «d’une main légèrement tremblante, il a rouvert son journal et a relu l’article qui parlait de lui. Un quart de page qui disait en quelques lignes tout ce qu’il avait préféré taire durant tant d’années, sa vie d’un autre temps, et lui révélait ce qu’il n’avait su imaginer» (p.13).

Le jeune homme de vingt-deux ans, issu d’un milieu populaire italien des années soixante, rencontre la Chanteuse, plus âgée que lui, dans une émission de variétés de la RAI où il fait de la figuration. Il est subjugué par sa beauté, son visage, il a envie de la revoir et lui demande un autographe. Par chance, il ressemble beaucoup à l’amant de la chanteuse, suicidé huit mois plus tôt : le Poète. Luca devient amoureux fou de la star internationale, un amour réciproque. Ils vivent quelques mois une relation amoureuse intense et secrète, puis la Chanteuse met fin subitement à leur romance.

Ce secret enfoui au fond de sa mémoire est en passe de détruire sa vie. Il ne sait pas à qui en parler pour soulager son âme. Sa mère l’écoute et comprend tout ce qu’il lui avait dissimulé, ses mensonges. Il lui relate aussi la révélation du journal, que son amante lui avait cachée. «Elle ne pouvait pas te rendre heureux. D’ailleurs, regarde-toi, tu es toujours malheureux à cause d’elle, même des années après sa mort» (p.105).

Ce qui frappe dans cette relation bancale, c’est la différence d’âge et l'écart social entre celle qui vit dans le luxe et le pauvre garçon du Trastevere, quartier romain d’immigrés. La structure en flash-backs nombreux est élégante et harmonieuse ; elle souligne l’impact de ce premier amour pour Luca, une idylle qui conditionna sa vie d’adulte. Les souvenirs refont surface trente ans après, retissant un lien intime et délicat entre le passé et le présent.

Catherine Leandro nous offre un texte poétique, délicat, fait de mots d’une grande douceur. Une belle histoire triste.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 17/09/2014 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L’Enfant de Calabre
       de Catherine Locandro
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd