L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 28 mars 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Le retour ?
Taiye Selasi   Le Ravissement des innocents
Gallimard - Du Monde Entier 2014 /  21,90 € - 143.45 ffr. / 384 pages
ISBN : 978-2-07-014267-5
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm

Sylvie Schneiter (Traducteur)
Imprimer

D’Afrique en Amérique, la jeune romancière Taiye Selasi entraîne ses lecteurs dans l’histoire d’une famille éparpillée mais unie autour d’une mort qui constitue le point de départ de ce talentueux roman : "Un homme actif de soixante ans, sans antécédents connus de maladies, nourri au poisson d'eau douce dans son enfance, courant huit kilomètres par jour, baisant une idiote de village nubile (...) ne meurt pas d'un infarctus dans un jardin".

Originaire du Ghana, Kweku, le père est un médecin qui vit aux États-Unis. Pourquoi quitte-t-il précipitamment le pays, abandonnant les enfants, Olu, Taiwo, Kehinde et Sadie qu’il a eus avec sa première épouse Folosadé ? Quel acte honteux a-t-il commis pour laisser ainsi sa vie ordonnée de brillant chirurgien et se réfugier au Ghana ?

Cette famille est étonnante et Taiye Selasi suffisamment talentueuse pour en dresser des portraits qui rendent vite inutile l’arbre généalogique placé au début de l’ouvrage. Comment ne pas être frappé par la personnalité de ces quatre enfants que le destin familial réunit ? Olu, le fils ainé qui n’a pas d’autres choix que de marcher dans les pas de son père. Les deux suivants, jumeaux, Taiwo «une beauté improbable, une fille impossible», et Kehinde, son frère artiste. Quelle place pour la dernière, Sadie, étudiante dans une prestigieuse Université mais qui peine à exister face à ses frères et sœur ?

Qu’est-ce qui unit cette famille déracinée ? Peut-être ce sentiment qui pousse l’ainé à poursuivre la brillante carrière de son père. Cette force étonnante qui contraint chacun des enfants, eux, les exilés, à trouver leur place dans une société qui leur en accorde peu et ne les attend pas. Derrière cette famille exemplaire et modèle, se devinent les failles et les fêlures qui conduiront Kweku a trouver refuge au Ghana dans cette maison «elle, fonctionnelle, élégante, [une] maison qui lui semble être le comble de la perfection».

L’histoire étonnante de cette famille révèle tout le talent de Taiye Selasi. A l’image de la citation de Renée C. Neblett placée en exergue de son ouvrage («De temps à autre, un mot oubliait ce qu’il fallait oublier et laissait échapper la vérité»), elle met en scène avec une langue d’une finesse et d’une sensibilité rares une famille tiraillée qui tire sa force de sa fragilité.


Grégory Premon
( Mis en ligne le 03/10/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd