L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 21 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Une grisette
Agnès Desarthe   Ce coeur changeant
L'Olivier 2015 /  19,50 € - 127.73 ffr. / 338 pages
ISBN : 978-2-8236-0199-2
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Rose de Maisonneuve, jeune fille frêle, femme enfant, arrive à Paris en 1909, à l’âge de vingt ans, avec l’autorisation de son père. Elle est la fille d’une Danoise fantasque et d’un officier français. Elle a vécu quelques années en Afrique avec ses parents, jusqu’au jour où sa mère quitte son mari. Elle vient vivre une vie indépendante, pendant la Belle Epoque, et la capitale est dangereuse pour une jeune fille naïve, idéaliste et seule. Polyglotte, elle rêve d’être interprète, mais c’est dans un bar de femmes qu’elle commence son séjour pour avoir le lit et le couvert. Elle est totalement exploitée par sa patronne, Marthe, qui la loge dans un sous-sol humide en guise de salaire contre des tâches harassantes. «C’était peut-être cela, la solitude : vivre les choses sans pouvoir les raconter. Et si on ne les racontait pas, existaient-elles vraiment ? Voilà que sa fierté, si récente pourtant commençait à faiblir» (p.65).

Elle en oublie l’Afrique et le Danemark mais pas sa nounou Zelada dont le doux souvenir est son bien le plus précieux tout au long de sa pénible existence. Elle s’enfuit pour vivre quelques mois dans un taudis avec Emile, précepteur et noble déchu, fin lettré qui lui apprend le grec et le latin. Elle a soif de savoir mais Emile meurt prématurément avant qu’ils aient pu concrétiser leurs projets de bonheur. Elle retombe dans l’esclavage, cette fois dans une fumerie d’opium jusqu’à ce que Louise, une riche cliente, l’enlève et en fasse sa maîtresse, sa chose, menant grand train. Rose vit quelques années de bonheur jusqu’à l’adoption d’une vague petite cousine, Ida, bébé orphelin dont elle fera sa fille, envers et contre tous ; ce lien d’amour maternel est le plus fort qu’elle ait eu dans sa vie mouvementée.

Rose est un personnage libre qui risque à tout moment de tomber, marginale qui va d’une vie à l’autre sans préjugé, pendant ces années folles où la condition de femme seule est mal vue. Elle coule une vie de bohème sans tout à fait comprendre les événements politiques majeurs de l'époque, l’affaire Dreyfus et d’autres tragédies.

Agnès Desarthe déroule une écriture foisonnante avec un luxe de détails très utiles pour comprendre la période et les personnages. «Peut-être est-ce pour cela que j’ai tant besoin de mes souvenirs. Ils constituent le seul spectacle auquel je puisse assister sans être saisie de panique car les souvenirs, images mouvantes, sont pourtant immobiles» (p.179).


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 21/08/2015 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Ce qui est arrivé aux Kempinski
       de Agnès Desarthe
  • Une partie de chasse
       de Agnès Desarthe
  • Le Remplaçant
       de Agnès Desarthe
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd