L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 29 février 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

The Clock
Ben Lerner   10:04
L'Olivier 2016 /  19,50 € - 127.73 ffr. / 270 pages
ISBN : 978-2-8236-0356-9
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm

Jakuta Alikavazovic (Traducteur)
Imprimer

Un titre énigmatique tout autant que peut l’être d’une certaine façon la démarche artistique de Christian Marclay, ''The Clock'' : projeter en temps réel sur vingt-quatre heures, des extraits de films avec montres, horloges, pendules, etc., des portes qui s’ouvrent ou se ferment, extraits tirés de toute l’histoire du cinéma. Et en permanence l’heure est donnée, à la minute près, en temps réel. Le spectateur entre dans la salle à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, et y reste le temps qui lui convient. Le projet de Christian Marclay est de construire une réflexion sur le temps.

Le narrateur fréquente régulièrement ces séances, fasciné, tout en remarquant qu’à certains moments, il regarde sa montre pour savoir s’il reste ou s’il sort alors qu’il lui suffirait de regarder l’écran où l’heure réelle est affichée en permanence… Fragilité de la frontière entre la réalité et la fiction et interrogation sur ce ce qui détermine l’une ou l’autre.

Ben Lerner construit en mise en abyme un roman brillant sur l’écriture et la vie. Son narrateur, universitaire écrivain et poète - un parcours voisin du sien - écrit un roman, obtient un séjour en résidence, écrit la nuit et dort le jour, et, alors qu’il signe un important contrat pour écrire ce roman, il rédige un long poème, tout en se référant au grand poète américain Whitman. «Disons que c’est à cet endroit, à ce moment-là, que j’ai décidé de remplacer le livre que j’avais proposé d’écrire par celui que vous êtes en train de lire, une oeuvre qui, à l’instar d’un poème, n’est ni de la fiction ni de la non-fiction, mais un vacillement entre les deux ; j’ai décidé de dilater mon histoire pour en faire non un roman sur l’imposture littéraire, la contrefaçon du passé, mais un présent réel, vivant, fécond d’avenirs multiples» (p.211).

Outre son travail d'écriture, le héros entretient une amitié forte avec une amie, Alex, qui lui demande de donner son sperme pour qu’elle ait un enfant ; par ailleurs, il s’occupe d’un petit garçon hispanique sans papiers, expérimentant d’une autre façon les chemins de la paternité. Il apprend aussi qu’il est atteint d’une maladie, ce qui donne un autre éclairage à sa fragile volonté de paternité. Enfin en toile de fond, l’Amérique avec un A majuscule : l’explosion de la navette Challenger, les dinosaures du Musée de Sciences naturelles de New York, les milieux d’art contemporain, performances et installations…

Mi-autobiographie, mi-fiction, un roman assez fascinant dans lequel Ben Lerner explore les démarches de l’invention littéraire, le travail incompris de l’écrivain, le regard sur le monde d’un enfant du XXIe siècle, les angoisses de la transmission.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 30/09/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Au départ d'Atocha
       de Ben Lerner
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd