L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 29 février 2020
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->    
 

Et Buren créa l'œuvre in situ
Guy Lelong   Daniel Buren
Flammarion - La Création Contemporaine 2001 /  34.96 € - 228.99 ffr. / 200 pages
ISBN : 2-0801-2195-2
Imprimer

Avec leur alternance entre blancheur et couleur vive, les pages de garde du dernier livre de la collection La création contemporaine des éditions Flammarion sont déjà là pour nous plonger dans l’univers de Buren. En hommage au motif que l’artiste explore depuis plus de trente ans. Retour en arrière... 1968, Daniel Buren a tout juste trente ans et il peint sur des draps de lit colorés ou d’épais tissus de jute. Au Marché Saint Pierre, il fait sa trouvaille : des toiles de store rayées de bandes égales. Dès lors, ses œuvres sont marquées par deux propriétés « invariables » : l’alternance chromatique du blanc et de la couleur et le réseau de lignes de même largeur.

Le propos de Guy Lelong n’est pas de donner une vision exhaustive de cetravail. Qui s’y aventurerait alors que l’artiste a déjà plus de 2000 créations à son actif ? Non, l’auteur propose un survol de l'œuvre pour illustrer son postulat : Buren a introduit dans les arts plastiques un renversement conceptuel équivalent à celui apporté par Mallarmé à la poésie.
Tandis que l’un refuse de se plier au sens préalablement déterminé du langage, l’autre inverse la relation entre les œuvres et leurs lieux d’exposition avec sa notion de travail in situ. Désormais, l’œuvre d’art est conçue en fonction de son lieu d’exposition et elle en intègre pleinement les caractéristiques.

Lelong nous fait suivre cette évolution. On en découvre les prémices avec l’intervention avortée de Buren au Guggenheim de New York, deux gigantesques toiles qui auraient dû être positionnées de manière perpendiculaire pour mettre en valeur la structure hélicoïdale conçue par Frank Lloyd Wright, si Heizer, Flavin et Judd ne s’y étaient pas opposés. Puis progressivement, apparaissent les œuvres in situ dans des lieux pas nécessairement alloués aux pratiques artistiques : une rue de Soho investie en hauteur par des éléments suspendus à un câble, les bases des sculptures de l’agglomération lyonnaise couvertes d’une bande rayée... Autant de préludes aux grandes interventions qui visent à donner une nouvelle compréhension des espaces, la cour monumentale et convexe du Palais Royal ou, plus récemment, les étages strictement identiques du Kunsthaus de Bregenz construit par Peter Zumthor.


Zoé Blumenfeld  Sélectionné par ArtAujourdhui.com
( Mis en ligne le 31/10/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd