L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 26 janvier 2022
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->    
 

Le paradis perdu
Marie-Thérèse Gousset   Éden
Albin Michel 2001 /  14.96 € - 97.99 ffr. / 95 pages
ISBN : 2-226-11959-0
FORMAT : 19 x 15
Imprimer

Dans un petit ouvrage érudit, l’auteur retrace l’évolution du jardin
médiéval à travers un florilège d’enluminures du 13e siècle au 16e siècle
conservé à la Bibliothèque nationale de France. Éden se penche
sur la problématique des jardins et de leur symbolique. Le jardin est
fortement lié au paradis perdu ou au paradis terrestre, thème souvent
représenté par les artistes médiévaux. Mais au-delà de cette image
paradisiaque, c’est un lieu de vie spirituelle, un endroit où se tissent les
liens amoureux et qui est propice à la création artistique.

D’après les textes de la Genèse, le jardin d’Éden n’avait pas de clôture, il
était délimité par quatre fleuves : le Géon, le Phison, le Tigre et l’Euphrate.
Une tradition iconographique parfois reprise mais la plupart des
enlumineurs ont figuré les jardins comme des espaces clos. Cette
séparation du jardin peut prendre plusieurs formes allant de remparts à
des palissades, plessis, claies ou treillis. Les chapitres reprennent cette
ordonnance, d’abord les jardins fortifiés, puis ceux séparés par des
clôtures de bois pour finir sur les aménagements intérieurs les plus
fréquents : berceaux, banquettes, plates-bandes, arbres et fontaines.


Et ainsi, petit à petit, grâce à cette étude précise une évolution
iconographique se met en place, malgré le maintien de traditions et le fait
que différents modes de représentations coexistent. De la clôture aux
aménagements intérieurs, l’intervention humaine laisse une empreinte
grandissante, donnant un aspect de plus en plus structuré à mesure
qu’on s’approche de la Renaissance. Le symbolisme cède
progressivement le pas à l’observation des modes de vie.

L’étude iconographique permet donc à partir de peintures du XVe siècle,
époque où la miniature offre une large place aux jardins, de compléter les
études archéologiques et de se faire une idée sur l’aspect des jardins
médiévaux. Un livre au sujet pointu qui est agrémenté de riches
illustrations.


Magali Desautez  Sélectionné par ArtAujourdhui.com
( Mis en ligne le 23/11/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd