L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 19 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Peinture & Sculpture  
 

Tiziano Vecellio esquissé
John Pope-Hennessy    Collectif   Titien
Gallimard - Maîtres de l'art 2004 /  45 € - 294.75 ffr. / 144 pages
ISBN : 2-07-011787-1
FORMAT : 26x29 cm
Imprimer

La collection «Maîtres de l’art» chez Gallimard, qui compte déjà une vingtaine d’ouvrages, s’enrichit d’un nouveau volume consacré à Titien. On retrouve une présentation soignée, couverture noire et jaquette avec le portrait d’homme dit Le Jeune Anglais.

L’ouvrage commence par un texte intitulé «Sur les traces de Titien» de sir John Pope-Hennessy, brillant historien de l’art anglais (1913-1994). Il s’agit de notes préparatoires rédigées en vue d’une conférence. Elles sont accompagnées de reproductions de dessins, de tableaux, de fresques du maître, ou encore de gravures d’après ses dessins. Ce texte qui déchiffre l’œuvre du peintre est suivi des reproductions de plus d’une cinquantaine de ses principales toiles, présentées par ordre chronologique et accompagnées de notices de Stefano Zuffi, spécialiste de la Renaissance et auteur, avec Flavio Caroli, d’une biographie de Titien publiée chez Fayard en 1991. Ces notices introduisent de nombreuses citations de contemporains de Titien tels que Vasari ou d’historiens de l’art des XVIIe, XVIIIe XIXe et XXe siècles. Le cycle des Bacchanales, réalisé pour Alphonse d’Este, duc de Ferrare, fait l’objet d’une présentation plus particulièrement soignée et étoffée.

Il est sans doute difficile de faire un choix parmi l’abondante production de Tiziano Vecellio, actif entre 1510 à 1576. L’ouvrage présente des œuvres dispersées dans les plus grands musées d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il est à noter que plusieurs tableaux de Titien ont fait l’objet d’un nettoyage depuis une quarantaine d’années à Florence, Naples, Londres, Cambridge, Berlin, Munich, Vienne, Madrid, ou Venise. La série des œuvres reproduites s’ouvre par Le Concert champêtre du Louvre. Vient ensuite Les Trois Ages de l’homme, que John Pope-Hennessy considérait comme «l’une des toiles les plus magnifiques au monde», s’étalant sur deux pages, de même que L’Amour sacré et l’Amour profane.

Nous retrouvons aussi une série de retables tels que L’Assomption et le Retable Pesaro de l’église Santa Maria Gloriosa dei Frari à Venise. Titien a en outre peint de nombreux portraits d’hommes au premier rang desquels l’empereur Charles Quint, avec qui le peintre fut en relation pendant un quart de siècle. Comment ne pas rappeler ici la légende du souverain rendant une visite impromptue à l’artiste et s’agenouillant pour ramasser le pinceau échappé de la main de celui-ci ? Mais Titien a peint également de nombreux portraits de femmes dont les plus célèbres sont sans doute Flore, la Vénus d’Urbino, du musée des Offices de Florence. Citons encore Danaé, peinte pour le cardinal Farnèse, œuvre qui fit dire à Michel-Ange qu’il aimait «beaucoup son coloris et son style mais qu’il était dommage qu’à Venise on n’apprît point dès le début à bien dessiner». Le dernier grand chef d’œuvre de Titien est le Supplice de Marsyas qui se trouve au musée national de Kromeriz. Ultime œuvre du maître, ici logiquement placée en fin de volume, la Pietà de 1576, que Titien destinait à son propre tombeau mais qui est aujourd’hui conservée à la Galerie de l’Académie à Venise.

Certains tableaux sont accompagnés, comme il est d’usage dans cette collection, de plans rapprochés ou de détails en grandeur nature, en particulier des visages comme celui de la Vénus d’Urbino. Toutes ces reproductions mettent en valeur les dons de coloriste de Titien, cet éclat de la couleur cher à la tradition vénitienne.

L’ouvrage s’enrichit d’une nouveauté dans la collection : la biographie, de quatorze pages, en toute fin de volume est accompagnée de plus d’une cinquantaine de vignettes en couleurs, et est complétée par une bibliographie indiquant également les catalogues des expositions consacrées à Titien depuis une vingtaine d’années à Milan, Paris (le siècle de Titien en 1993), Florence, Madrid ou Londres.
Voici donc un livre agréable à feuilleter, aussi réussi que ses prédécesseurs dans la collection, d’une grande qualité de reproduction, d’un format facile à manipuler et qui donnera envie d’approfondir, à l’occasion des fêtes de fin d’année, la connaissance de ce grand artiste vénitien de la Renaissance.


Claire Muller
( Mis en ligne le 17/12/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Charles Quint
       de Pierre Chaunu , Michèle Escamilla
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd