L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 21 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Peinture & Sculpture  
 

L’amour à la plage
Anthony Quinn   Jack Vettriano
Soline éditions 2005 /  35 € - 229.25 ffr. / 191 pages
ISBN : 2-87677-513-1
FORMAT : 24,0cm x 29,0cm
Imprimer

Conspué ou tout du moins méprisé par les milieux académiques et la critique, Jack Vettriano est un peintre populaire, dont l’œuvre la plus connue, The Singing Butler (détail en couverture), s’est vendue en 2004 chez Sotheby’s à plus d’un million d’euros…

Peintre autodidacte, cet écossais s’est fait une réputation mondiale avec des toiles relevant plus de l’illustration, d’un art d’affiches et de magazines, que des beaux-arts à proprement parler. On y voit, de loin, les dessins d’un Norman Rockwell, ou les tableaux d’un Hopper. Mais, soyons juste, de loin seulement… Chez lui, incessamment mis en scène, des couples où la tension sexuelle rivalise, semble-t-il, avec une réciproque méfiance. Des mannequins de gouache, d’autant plus beaux qu’ils sont rapidement esquissés – car de trop près, ils sont plutôt affreux, désincarnés… Les femmes, orchidées vénéneuses, aguichent en robes provocantes, porte-jarretelles tour à tour noirs ou rouges, chairs plus ou moins fraîches offertes à des hommes obscurs et classieux, toujours en complet veston et chapeaux crème, inquiétants certes, mais plus bourreaux des cœurs que dangereux mafiosi… Du glamour kitsch hautement médiatique et fortement courtisé par un marché de l’art que l’on sait volage. N’est-il alors pas trop tôt pour crier au génie, en comptant les zéros remportés dans une salle de vente ?...

Les éditions Soline ont néanmoins le mérite de nous familiariser avec l’œuvre d’un peintre d’aujourd’hui et, vraisemblablement, pour l’instant incontournable. Présentée par un texte plutôt complaisant d’Anthony Quinn, critique de cinéma pour The Independant, l’œuvre de Vettriano nous apparaît ici à travers plus de trente toiles, ces couples amourachés, quelques autoportraits, et, surtout, ces scènes de plages qui, en effet, ont ce je-ne-sais-quoi de saisissant, dans les couleurs, plus lumineuses qu’ailleurs, dans le travail sur les reflets, ou l’irréalité de ces couples dansant sous des cieux peu amènes… Voir A very dangerous beach, Elegie for the Dead Admiral, The singing butler bien sûr, The Billy Boys, ou encore, Dance me to the end of love...

Pour le reste, à chacun de voir dans ces tableaux des œuvres faciles, répétitives mais dans l’air du temps, de rejoindre le choeur des contempteurs de ce maverick, ce marginal des beaux-arts, ou d’apprécier, plus simplement et sereinement, certaines toiles, et en oublier d’autres…


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 27/02/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd