L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 12 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Architecture & Design  
 

Objets Architecturaux Non Identifiés
Frédéric Chaubin   CCCP - Cosmic Communist Constructions Photographed
Taschen 2011 /  39,99 € - 261.93 ffr. / 308 pages
ISBN : 978-3-8365-2519-0
FORMAT : 27,3cm x 35,1cm
Imprimer

Un grand livre, au sens propre, au titre fort et dingue, à l’image des folies architecturales montrées ici.

C’est une collection de photos d’un temps qui non seulement n’existe plus mais qui en fait, n’exista jamais. On entre dans une Utopie parfaite : le béton et le ciment règnent partout, dans ces espaces d’Asie Centrale et d’Europe de l’Est qui ressemblent surtout à nulle part. Massive, géométrique, symétrique… toujours démesurée, la structure s’impose. Il faut lire les légendes pour comprendre de quoi il s’agit. Ici la nécessité ne dicte plus la forme et la notion d’esthétique défie la raison. Qui aurait pu penser que l’on put construire autant de cirques, de Tachkent à Dnipropetrovsk (Ukraine), en soucoupes volantes ? Autant d’hôtels et de complexes de loisirs aux formes indescriptiblement complexes dans des lieux dont aucun occidental n’a jamais entendu parler.

Passé le premier stade d’émerveillement et d’étonnement face à ces photographies tout à fait cosmiques, on questionne le sens politique et historique de ces bâtiments. L’introduction de Frédéric Chaubin est à ce titre d’un grand intérêt. Comme il le rappelle, notre regard ne s’étonne plus des gratte-ciels new-yorkais, cette impression de déjà vu touche tout le monde, même celui qui n’a jamais posé le pied en Amérique. Mais ici, nous sommes face à «des outsiders esthétiques et idéologiques».

Dans le régime soviétique, tout, absolument tout, est politique, la construction ne déroge pas, au contraire. Toutes ces bâtisses incroyables relèvent de cette «tentation de la performance» dont parle Chaubin et qui explique, ou du moins éclaire, la folie à l’œuvre. Folie qui, grâce à ces éléments d’explication, devient accessible, compréhensible, appréhendable pour notre œil occidental.

L’autre grand intérêt de l’ouvrage est de ne pas tomber dans les travers d’une historiographie trop totalitariste qui expliquerait la démesure uniquement par la nature du régime. En effet, c’est aussi à une série d’artistes architectes incroyables que l’on doit ces bâtiments incomparables. L’envie qui saisit le lecteur est alors d’entrer dans ces utopies comme au travers d’une porte magique, et de prendre la dimension réelle de ces Objets Architecturaux Non Identifiés. Loin d’être une collection d’œuvres vestiges d’un régime totalitaire tombé, ces monuments tracent, en fait, un avenir qui ne s’est tout simplement pas réalisé.


Lis Massart
( Mis en ligne le 28/09/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd