L'actualité du livre Vendredi 24 mai 2024
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Photographie  
 

Un pavé pour la cité des paradoxes
Tama Janowitz   Kanji Ishii   New York
Assouline 2005 /  45 € - 294.75 ffr. / 975 pages
ISBN : 2-84323-714-9
FORMAT : 17,0cm x 23,0cm
Imprimer

New York : une baffe gigantesque, un dépaysement total, ses tours surgissant sur l’horizon du New Jersey. Un tunnel sous l’Hudson pour pénétrer dans ce Manhattan cousu de fantasmes… Tout de suite, la frénésie poisseuse de la ville colle à la peau, tout juste interrompue par les souffles violents de climatiseurs balèzes. Terre de contraste, suffocante et frigorifiée, puissante et fragile, riche et miséreuse, climax de civilisation aux rythmes organiques… Cité étourdissante… Qui ne se réduit pas à l’île au mille grattes-ciel. Subway, ligne 1, downtown, tout droit vers Brooklyn d’où l’on peut sentir, en même temps que l’iode océanique, l’aura new-yorkaise, poser son regard sur la skyline et le pont légendaire. Minuscule et les pieds dans l’eau, Madame liberté dresse son bras devant Manhattan. New York est un espace fourbe, que l’on croit à taille humaine, en fait une véritable immensité, géologique, biologique, astronomique…

L’ultra-luminescence de Time Square et la débauche américaine qui s’y montre, impudique, dans toute son horrible beauté… Là, un Deli prend par le nez pour y savourer un cheese-cake, le vrai, new-yorkais, tout simple, lourd et crémeux… Les dimanches ensoleillés, les New-yorkais se retrouvent en masse sur les pelouses et dans les allées de Central Park, étonnante oasis rectangulaire au cœur d’une ville qui aime la géométrie : ses avenues rectilignes et interminables, entrecoupées à angles droits par des streets tout aussi droites, ces immeubles provocateurs, donnant aux perspectives des allures cubistes, sa répartition sociale et ethnique pragmatique sous de faux airs cosmopolites et équilatéraux… une pensée elle aussi plane et droite. Dans ce Park, les autochtones ne courent, pédalent ou roller-skatent que dans un sens, anticlockwise, inverse à celui des aiguilles d’une montre. Time is money dans la Grosse Pomme, The City that does not sleep… Peut-être croient-ils que ces courses dominicales les aident à remonter le temps ?!…

Du haut de l’Empire State Building, Manhattan s’admire comme une grosse fleur granitique, et ces grattes-ciel comme autant de pétales et pistils, étamines fantasques sorties de l’imagination de quelques architectes fous et des finances non moins ahurissantes des magnats locaux : Rockefeller, Warner, Trump, Chrysler et tant d’autres… Dans cette ville, l’horizon est vertical, la frontière toujours plus haute dans le ciel, Babel puissance mille marquée néanmoins du sceau du XXe siècle… Le soir, du Manhattan Bridge, la Skyline passe au noir dans un scintillement stellaire, façon fée électrique… Un bateau passant sous le pont fera jaillir des trombes d’eau. Beau spectacle… Dans l’Upper West Side, des immeubles haussmanniens, mais à l’américaine, avec 50 étages… Au niveau de la 72e, chez Gray Papaya’s : les hot-dogs les moins chers de Manhattan. Des blacks et latino de la rue, avec leurs caddies, leurs maisons… Dans Harlem, l’Apollo Theater est une ruine et les vieilles bâtisses hollandaises conservent toute leur beauté passée. Le quartier se transforme, se gentrifie, comme de nombreuses zones sur l’île. Il reste néanmoins le secteur des blacks, rongé sur son flanc est par les latinos. Manhattan est un parc à thèmes, avec ses quartiers ethniques… Chaque tribu a son secteur : blacks, russes, latinos, étudiants, gays, bobos, riches juifs, riches WASP, pauvres juifs, chinois, italiens, artistes. Au niveau de la troisième avenue, Bloomingdale’s, le célèbre grand magasin. Time Square encore, pour l’agression de la lumière et se perdre dans tout ce scintillement. Devant les écrans à la gloire de Coca, MTV, Virgin, ToysR’Us, Gap et tutti quanti, un baraquement de l’US Army est là pour recruter… Et, sur un passage piétons bondé de touristes des quatre coins du monde, un homme dépassé par la vie, porte fièrement une pancarte pro-life… Etrange Amérique…

Etrange macédoine humaine que l’ouvrage des éditions Assouline nous livre dans une tonitruante V.O. photographique. Des centaines de photos qui, en cascade, racontent, muettes, cette frénésie faite ville. Pas forcément belles, ces photos sont néanmoins magnifiques, paradoxes argentiques pour une cité Paradoxe. Les clichés sont entrecoupés de citations d’auteurs des quatre coins du monde : Madonna qui a chanté New-York dans son dernier album, Camus, Sartre, Auster bien sûr, Trostky aussi… Tama Janowitz, new-yorkaise exemplaire, délurée, métissée, à l’histoire embrouillée, introduit l’ouvrage par un texte charmant sur la Grosse Pomme, les transports, la mode, l'architecture et la valse des saisons, la nourriture... Sur sa fin, l’ouvrage se la joue guide, avec quelques adresses, des hôtels, des bars, des galeries et boutiques incontournables. Mais il est intransportable en balade dans les avenues sans fin de ce désert de ciment et d’acier (Camus)…

Bref, un ouvrage comme une brique, pour créer l’envie d’aller à New-York, d’y retourner encore et encore. Peu cher étant donné la masse, au propre comme au figuré, il doit rejoindre une bibliothèque conséquente, de toute urgence !


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 03/04/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Histoire de New York
       de François Weil
  • New-Yorkaises
       de Laura Jacobs
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd