L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 16 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Histoire de l'art  
 

Poupoule aux œufs d’or
 collectif   Les Cahiers de Francis Poulenc, n° 2
Michel de Maule 2009 /  18 € - 117.9 ffr. / 154 pages
ISBN : 978-2-87623-245-7
FORMAT : 15 x 21 cm

Préface de Jean-Claude Casadesus
Imprimer

Que cela plaise ou non, Francis Poulenc est avec Ravel le compositeur français le plus joué au monde. Parce qu’il était mondain, ricanera-t-on. Parce qu’il est trop simple, vous répondra-t-on plus souvent en France où quelques biographies lui ont été consacrées, mais aucun de ces « cahiers » périodiques, attribut distinctif de l’auteur ou du compositeur piédestalisé. L’oubli est réparé par l’Association Francis Poulenc, qui vient de publier son deuxième cahier annuel, aussi riche et joliment illustré que le premier.

Cette bonne œuvre est placée sous une devise en forme d’autoportrait : « Je ne suis pas un musicien cubiste, encore moins futuriste, et bien entendu pas impressionniste. Je suis un musicien sans étiquette. » Péché majeur ! Et qui n’empêchait donc pas ce grand gamin joueur, immortel auteur de l’Histoire de Babar, d’avouer un penchant pour Boulez, « être si doué et intelligent ». Des études sur la genèse de Dialogues des carmélites, la période des Ballets russes ou le Concerto pour orgue forment le sommaire de la présente livraison. Sans oublier une inspection en règle de la bibliothèque musicale de Poulenc par Gérard Condé : les opéras de Britten y étaient plus défraîchis que le Soleil des eaux de Boulez, ce qui prouve que l’on peut être doué, intelligent et néanmoins rasoir. On saura gré, enfin, à Jean-Pierre Marty, dans ses souvenirs, de faire un sort à l’expression « moine et voyou » qui colle à la personnalité de « Poupoule », comme l’appelait Denise Duval, alors qu’un seul mot suffit à traduire son humour et sa religiosité : spirituel, tout simplement !

Profitons de cette parution pour signaler le site de l’Association (www.poulenc.fr) et la sortie en librairie du volumineux et déjà irremplaçable Composer sous Vichy de Yannick Simon (Symétrie, 40 €), qui revient sur l’attitude parfaite, pour ne pas dire sans égale, de Poulenc sous l’Occupation.


Olivier Philipponnat
( Mis en ligne le 29/09/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd