L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 6 août 2020
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Beaux livres & Catalogues  
 

Un souffle et un savoir-faire millénaires
Véronique Arveiller   Les Verres antiques du musée du Louvre - Tome 2, Vaisselle et contenants du Ier siècle au début du VIIe siècle après J.-C.
Somogy 2006 /  99 € - 648.45 ffr. / 679 pages
ISBN : 2-85056-952-6
FORMAT : 25,0cm x 29,0cm

Préface de Henri Loyrette et Alain Pasquier.

L'auteur du compte rendu : Rachel Lauthelier-Mourier a soutenu en 2002 une thèse de doctorat intitulée "Géographie et rhétorique dans les récits de voyage en Orient à l'époque classique" (Paris IV-Université de Montréal). Elle est aujourd'hui Maître de Conférences à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Ses recherches portent sur le genre viatique et les transferts culturels (épistémologie en particulier).

Imprimer

Grâce au projet du Grand Louvre et à la réorganisation des collections, des ensembles d’une grande valeur, jusqu’alors ignorés du public, ont enfin trouvé leur place dans des salles d’exposition. On se réjouit ainsi de voir sortir de l’ombre la verrerie antique du Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines. Ces collections, mal connues, auxquelles on ne réservait qu’une place restreinte, s’offrent aujourd’hui au regard et à l’appréciation du public. Pour accompagner cet aménagement de la salle des verres, le Musée du Louvre a confié à deux spécialistes, Véronique Arveiller-Dulong et Marie-Dominique Nenna, le soin de rédiger un catalogue faisant état des résultats les plus récents de la recherche sur la verrerie antique.

Le premier volume des Verres antiques du musée du Louvre (2000) était essentiellement consacré aux techniques du verre moulé (verre moulé sur noyau, verre moulé à partir d'éléments préfabriqués et verre moulé monochrome) entre le 8ème siècle av. J.-C. et le 1er siècle apr. J.-C. Il s’agissait surtout d’objets rares, façonnés dans les ateliers de Méditerranée orientale, à une époque où le verre était un luxe. Mais dès le début de notre ère, avec le développement de la technique du verre soufflé, qui se répand dans tout l’Empire et même au-delà, la verrerie devient plus commune, souvent d’usage quotidien (vaisselle ou contenants à parfum et à cosmétique). C’est la période que couvre ce second volume.

En raison des caractéristiques de la collection, l’ouvrage est organisé à partir de critères chronologiques (datation des objets) et géographiques (provenance : Italie et provinces occidentales, Proche-Orient, Egypte, Soudan, monde égéen, bords de la Mer Noire et Moyen-Orient). Au sein de ces subdivisions, les verres antiques sont ordonnés par catégorie fonctionnelle : vaisselle de table, contenants à parfum et à cosmétique, vases de stockage. Plus de 1300 pièces de verrerie commune et de verrerie de luxe sont ici classées, répertoriées, et photographiées. Pour chacune d’entre elles une notice renseigne sur la datation, le lieu de production, le type de verre, la mesure, la provenance et la collection dont elle est issue. Il est d’ailleurs tout aussi intéressant de suivre l’objet, de sa création à son lieu d’usage, que de voir, bien plus tard, sur quel lieu de fouilles il a été trouvé et comment il est arrivé au musée du Louvre.

On apprend par exemple que les missions orientales des scientifiques et diplomates du Second Empire enrichissent considérablement les collections. De sa mission de Phénicie, en 1860-1861, Ernest Renan ne rapporte pas moins de 80 objets en verre soufflé, essentiellement des balsamaires et des unguentaria (contenants à parfum et à cosmétique) provenant de nécropoles. Mais si les collections de verres antiques sont dues en grande partie à ces hommes qui, tout au long du 19ème siècle et jusqu’au milieu du suivant, ont méticuleusement exploré les tumulus et les nécropoles de l’empire romain, elles se sont aussi constituées à partir de donations et d’achats.

Outre l’introduction générale des auteurs, qui retrace justement l’historique des collections, chaque chapitre, qui correspond à une période chronologique, s’ouvre sur quelques pages fort documentées (et de surcroît agréables à lire), concernant les ateliers et les artisans, la production et le commerce, pour la période donnée.

Ces deux volumes, d’une grande scientificité, deviendront certainement les «bibles» des spécialistes. Mais invitons tous ceux qui, sans être savants sur cette période ou sur la verrerie, aiment l’histoire de l’homme et de ses usages, tous ceux qui aiment l’Antique et le beau, à feuilleter et à lire cet ouvrage. Il faut aussi se rendre à la salle des verres du Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre, pour admirer ces pièces issues d’un souffle et d’un savoir-faire millénaires et qui, malgré leur grande fragilité, sont arrivées jusqu’à nous. L’on pense alors à Sénèque qui évoque, dans une lettre à Lucilius, la magie de cet art naissant : «J’aurais bien voulu montrer à Posidonius le verrier donnant au verre avec son souffle mille formes qu’une main pourtant habile aurait peine à reproduire.» (XIV, 90, 29). Et l’on se dit, trivialement certes, mais nous sommes tous sensibles au temps qui passe, qu’il aurait pu toucher de ses mains la coupe que nous regardons, encore chaude de son contact avec le feu.

De la brièveté de la vie… pas du verre.


Rachel Lauthelier-Mourier
( Mis en ligne le 12/04/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd