L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 23 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Art de vivre  ->  
Voyage & loisirs
Gastronomie & Vin
Art du jardin
Décoration & Intérieurs
Guides pratiques

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Art de vivre  ->  Gastronomie & Vin  
 

Sucrés Soleil
Samira Fahim   L'Hassen Rahmani   Sophie Tramier   Les Douceurs de Kenza
Minerva 2005 /  25 € - 163.75 ffr. / 122 pages
ISBN : 2-8307-0838-5
FORMAT : 21,5cm x 25,0cm
Imprimer

Un jour, la petite Kenza confie à son papa, L’Hassen, une bague. Il l’enfouit dans sa poche, puis l’oublie, préoccupé qu’il est par l’ouverture de sa nouvelle pâtisserie. Un autre jour, la petite fille demande la bague à son papa… qui ne la trouve pas, dans un premier temps… puis qui la retrouve enfin, et choisit alors de donner comme nom à sa nouvelle pâtisserie : «La bague de Kenza». Un jour Samira, chirurgien-dentiste, vient d’Alger s’installer à Paris. Mais au lieu d’obtenir l’équivalence de son diplôme pour pouvoir exercer, elle décide de suivre le papa de Kenza dans la nouvelle pâtisserie : vendre des gâteaux plutôt que de soigner des caries. C’est le choix de Samira. Un jour, dans la pâtisserie, il y a deux chats, Assal qui veut dire miel, et Zef, qui veut dire vent...

Voilà pour le conte. Passons aux gâteaux !

«La bague de Kenza», pour qui ne connaît pas, est une vraie pâtisserie orientale, ouverte à Paris par Samira Fahim et L’Hassen Rahmani, bien connue des gourmands comme des gourmets. Voici, attendu, le livre de leurs recettes. On y retrouve toutes les merveilles de la boutique : les d’ziriates, ou leurs petites sœurs, les rzimettes, petites bouchées croquantes au cœur moelleux, à décliner aux amandes, aux noix ou à la menthe ; les gâteaux en feuilles de brick, dégoulinant de miel, en forme de cigare, de triangle, ou d’aumonière, au goût de cannelle et de fleur d’oranger ; les harissa qui n’ont de piquante que l’homonymie avec la fameuse sauce, car le gâteau moelleux est à base de pâte d’amande ; les cornets, croustillants ; les fondantes skandriates ; quelques gâteaux glacés, roses, blancs ou bleus, comme des dragées orientales ; les baqlawas bien sûr, feuilletés et fondants ; quelques croquants divers, comme les croquets bien nommés, ou quelques variations sur les cornes de gazelles ; et d'autres encore !!!

Et si la soif vous tiraillait après ces bouchées sucrées, les recettes de la citronnade, du café turc, et, bien entendu, du thé à la menthe sont là pour pouvoir l’étancher. Le plus important : tous ces gâteaux se révèlent faisables ! Les recettes, bien conduites, bien expliquées, sont faciles à mener, sans nécessiter trop d’ingrédients ou un impossible outillage. Du miel, beaucoup, de la fleur d’oranger, plus encore, de l’amande sous toutes ses formes, des œufs, de l’eau… et du soleil !

Et le conte dans tout ça ? En plus d’offrir des recettes, le livre de Kenza nous raconte des histoires. Chaque recette est accompagnée d’un dialogue des deux chats, petits contes au sujet du gâteau, mais aussi récits sur les usages sociaux et familiaux de ces trésors du palais. Car sachez que l’on donne un certain gâteau à l’écolier pour son premier jour d’école et tel autre pour demander une femme en mariage. Les gâteaux, comme les fleurs, ont leur langage dans ce beau livre ! Ajoutez à cela de fort belles photos, sobres mais appétissantes. On n’a plus d’excuse désormais pour ne pas changer du cookie ou du répétitif sablé !


Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 21/12/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd