L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 27 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Art de vivre  ->  
Voyage & loisirs
Gastronomie & Vin
Art du jardin
Décoration & Intérieurs
Guides pratiques

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Art de vivre  ->  Art du jardin  
 

La mode en son jardin
Claire de Virieu   Francis Dorléans   Jardins de la mode
Editions du Chêne 2000 /  44.27 € - 289.97 ffr. / 205 pages
ISBN : 2-84277-227-X
Imprimer

Dix-huit couturiers ou personnalités de la mode et leurs dix-huit jardins, qui sont autant de mondes aussi différents les uns des autres qu'il est possible de l'imaginer. Et s'il l'on se posait la question de savoir quel rapport entretiennent jardin et mode, elle est vite balayée! Ce serait faire fi en effet de tout un univers commun où se côtoient l'amour des matières, le sens des couleurs et des volumes, l'attrait pour l'ailleurs. Ce serait aussi oublier ce mouvement historique qui a vu, au fil des siècles, des personnalités de premier plan jouer un rôle majeur dans l'art du jardin, princes de la Renaissance, rois de France, riches propriétaires terriens anglais au XVIIIème.

Une belle diversité anime cet ouvrage et l'on s'étonne de découvrir, a posteriori, que c'est tout simplement en ordre alphabétique que les couturiers sont appelés à présenter leur jardin. Les effets de surprise ménagés, le contraste entre les jardins et les paysages, en intime relation avec les différences souvent très marquées entre les différentes personnalités, laissaient en effet supposer un montage très savant. De Hardy Amies ou Giorgio Armani à Valentino ou Nicole de Vésian, en passant par Hubert de Givenchy, Kenzo et bien d'autres, chacun nous ouvre son jardin secret, nous offrant une somptueuse promenade de l'Angleterre à la Sicile, de la Toscane au Lubéron.

Les photographies et le texte rivalisent d'intérêt, faisant de cet ouvrage beaucoup plus qu'un simple "beau livre", ce qu'il est aussi incontestablement. La photographe, Claire de Virieu, passe du plan large au détail, du panoramique à la macrophotographie, variant les cadrages, renouvelant sans cesse le plaisir visuel. On note aussi chez elle un beau sens de la lumière et certaines de ses photos sont de véritables natures mortes.

Quant au texte de Francis Dorléans, il capte par sa richesse. L'auteur a pris le temps d'écouter longuement le propriétaire de chaque jardin s'exprimer sur son histoire, son investissement personnel dans sa création ou sa restauration, ses goûts en matière de paysages, de style, de couleurs, de végétaux. Il a pu ainsi recueillir de bien jolies anecdotes et dresser d'émouvants portraits. Il fait preuve d'une connaissance étendue de l'art des jardins et d'une grande culture littéraire, lui permettant d'évoquer ici Lampedusa, là Giono et bien d'autres encore. Les légendes, signées Jérôme Goutier, détaillent avec précision les différentes espèces végétales utilisées ici et là. La mise en page des photographies ménage de nombreuses surprises, jouant sur les formats, distribuant pleines pages et photos plus petites et le choix de la typographie, élégante et bien lisible, témoigne d'un sens du détail et des finitions.digne des couturiers ici évoqués.

Il serait sans doute trop long de s'arrêter dans chaque jardin. Mais au fil des pages se dégagent certaines dominantes. Le jardin permet de découvrir quelque chose de plus intime sur la personnalité de chaque créateur et souvent une source secrète de son talent. Pierre Bergé démontre ainsi toute la complexité de la création d'un jardin qui est tout autant en fin de compte une construction intellectuelle qu'une composition musicale: il s'agit d'ériger une structure, de développer tel ou tel thème, de travailler la couleur comme le musicien travaille l'instrumentation, etc. Ou bien encore c'est Loulou de la Falaise qui, restaurant un parc à l'abandon dans le Vexin, fait un rapprochement entre l'art du jardinier et celui du couturier: l'un ou l'autre s'essaient à retrouver, à déchiffrer un ancien texte, à redécouvrir une mode passée. Jardin et mode comme art de mémoire ou comme réminiscence..

Commun aussi aux deux univers l'art de l'emprunt, de l'acclimatation: plusieurs de ces grands de la mode ont transplanté, adapté, parfois même sauvé des espèces, comme Stephan Janson, à Tanger, avec l'iris tingitana! Et que dire de Christian Louboutin et de ses dix-huit variétés de salade, ou encore d'Hardy Amies avec ses cent soixante rosiers. Sans parler de cette autre opération de sauvetage qu'est la restauration de jardins célèbres, comme les jardins de Majorelle à Marrakech, arrachés à la destruction par Yves Saint Laurent.

Une chose que ne peut rendre ce livre et on ne saurait lui reprocher, ce sont les parfums. Mais on les devine à chaque instant d'autant plus que l'on imagine bien à quel point ils sont importants pour toutes ces personnalités de la mode qui sont aussi souvent de grands "nez"!


Florence Trocmé
( Mis en ligne le 02/10/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd