L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 27 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Art de vivre  ->  
Voyage & loisirs
Gastronomie & Vin
Art du jardin
Décoration & Intérieurs
Guides pratiques

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Art de vivre  ->  Art du jardin  
 

Une belle introduction au jardin moderne intellectualisé
Piet Oudolf   Noël Kingsbury   Jardins d'avenir - Les plantations dans le temps et dans l'espace
Rouergue 2006 /  39 € - 255.45 ffr. / 175 pages
ISBN : 2-84156-760-5
FORMAT : 25,0cm x 30,0cm

Traduction d'Erika Laïs.
Imprimer

Depuis quelques temps, un vent nouveau souffle sur les jardins. La prise de conscience planétaire et écologique touche de plus en plus fortement les préoccupations aussi bien du jardinier amateur que celles du jardinier professionnel ou du paysagiste. Cette première évolution, en forme de rupture pour certains adeptes de la sulfateuse et des pesticides «tout-sauf-ma-plante», est loin d’être anecdotique et insignifiante. En effet, elle implique de concevoir des jardins dont les plantes ne seraient plus choisies et associées de façon purement esthétique, et trop souvent contrainte, mais où leur adéquation au milieu devient un des critères déterminants de la sélection. Avec une observation plus attentive de la nature et une mise en œuvre plus respectueuse, c’est en fait un nouvel art du jardin qui voit le jour et il produit des transformations aussi bien dans les jardins particuliers que dans les espaces verts publics.

Piet Oudolf et Noël Kingsbury sont des moteurs de ce nouveau paysagisme. Avec eux, le renouveau de l’art du jardin semble décidément bien venir du Nord et de Hollande. En fait, il font entrer une nouvelle forme d’architecture dans le jardin et élaborent des constructions toutes plus surprenantes et étonnantes les unes que les autres. Le bel ouvrage qu’ils commettent ici est une parfaite illustration de leurs opinions et de leurs choix tout en se présentant comme un texte de référence pour le courant paysagiste dont ils sont l’avant-garde. Aussi, à travers une approche très intellectualisée des plantes et des jardins, ils nous proposent d’adhérer à une nouvelle conception.

Alors, ne nous attendons pas à découvrir dans cet ouvrage un guide pratique pour créer un jardin et effectuer des plantations. Bien sûr, on glanera au fil des pages quelques - rares - conseils pratiques mais l’essentiel n’est pas là : il consiste dans l’expression d’idées cohérentes et organisées. En partant de l’analyse écologique des plantes, les auteurs définissent et déclinent une foule de principes de réflexion qui appréhendent les plantations à la fois dans le temps et dans l’espace. En effet, si le jardinier pense souvent ses associations de plantes dans un espace assez restreint (la plate-bande), il doit aussi saisir la globalité de ce qui l’entoure et surtout imaginer son jardin sur 365 jours dont une bonne partie défleuris. D’où l’intérêt signalé par les auteurs de ne pas négliger les graminées qui savent sculpter les parterres et persistent souvent l’hiver sous forme de hampes et de graines toutes d’un esthétisme travaillé.

L’ordonnancement est ici primordial et de nombreuses illustrations nous le démontrent à chaque page. Car c’est un des attraits de cet ouvrage que de nous mettre en exergue les réalisations de l’un ou l’autre de ces nouveaux architectes des jardins. Beauté et étonnement se mêlent alors et nous invitent conjointement à nous interroger sur ce que l’on a trop l’habitude de faire. En sortant des sentiers battus, les auteurs nous invitent à la découverte iconographique de multiples paysages recréés. Le jardin devient un concept, un design tout en respectant l’originalité et la nature des plantes et des objets. Il mêle dans un apparent paradoxe symétrie et asymétrie, rigidité et souplesse des lignes et des ports, couleurs éclatantes et singulières et uniformité de massifs monospécifiques. L’effet est saisissant même, et surtout, au cœur d’une urbanité dé-naturée et déstructurante.

Ayons conscience que ce que nous proposent Piet Oudolf et Noël Kingsbury est bien éloigné du «jardin paysan» ou du jardin de curé que l’on peut définir comme des accumulations foisonnantes et souvent impromptues d’espèces et de variétés empruntées au voisinage et qui ont, eux aussi, bien que plus traditionnellement, un charme indéniable quoique légèrement suranné. Il est donc difficile d’appliquer telles quelles toutes les propositions du livre mais on y glane facilement des idées singulières faciles à mettre en œuvre. Ambitieux et avant-gardiste, cet ouvrage n’est pas une méthode à appliquer telle quelle mais plutôt une nouvelle logique de réflexion à développer et surtout une invitation à renouveler nos conceptions en matière de jardin et de plantations.


Rémi Luglia
( Mis en ligne le 14/05/2007 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd