L'actualité du livre Dimanche 23 juin 2024
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Une vie
Junot Diaz   Los Boys
10/18 - Domaine étranger 2009 /  6 € - 39.3 ffr. / 172 pages
ISBN : 978-2-264-02893-9
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm
Imprimer

Construit comme un recueil de nouvelles, Los Boys s’articule autour des pérégrinations d’un jeune homme de Saint Domingue. Sans transition, tel un jeu de cartes mélangées, l’auteur distribue au lecteur quelques tranches de vie du narrateur, qui est tour à tour jeune enfant, puis adulte, ou encore adolescent. S’élabore une trajectoire de vie aléatoire dont le leitmotiv est l’immigration à «Nova York», ville de tous les espoirs, de tous les possibles, ces États-Unis où tout le monde a le droit, selon la légende, au fameux rêve américain, à cette capacité naturelle de pouvoir se construire et se réaliser en gagnant de l’argent.

Son désir de fuir l'île et sa misère, où il fait chaud, où le ventre est nourrit au gré des pesos en poche et en fonction des humeurs de la météo, est aussi celui de son père. Un père violent, inexistant, injuste, qui, malgré les conflits conjugaux, a réussi à extirper au beau père l’argent nécessaire pour partir aux States quand il n’avait que 6 ans. Et chacun des membres de la famille a supporté le quotidien en attendant les billets aller simple qui permettront de rejoindre le paternel absent, dont l’unique preuve d’existence est une photo qui jaunit au fil des années.

Sa vie n’est pas douce, elle est baignée de l’âpreté des pays sous-développés. Toutefois, dans les difficultés quotidiennes, on perçoit de la joie, des plaisirs simples, les traditions familiales et festives d’une population qui sait avant tout faire face à l’adversité et se réunir pour faire la fête. Les préoccupations du jeune enfant puis de l’adulte sont universelles : accepter son père, trouver une existence équilibrée, au plus proche de sa personnalité. Et les désillusions sont conséquentes. Être un immigré aux États-Unis n’est pas une situation privilégiée ; la galère des activités parallèles est la solution la plus rapide pour gagner de l’argent et survivre. Sortir de ce schéma semble impossible, mais d’ailleurs, en a-t-il vraiment envie ? Le narrateur est attachant, il mène sa vie en dilettante. Le plus épineux finalement, pour lui, est-ce la colère qu’il ressent envers son père ou la place que lui réserve son pays d’accueil ?

Junot Diaz prend un plaisir certain à saupoudrer son texte des mots populaires de sa langue maternelle. Mots qui renforcent l’entre-deux culturel dans lequel le narrateur se débat. C’est simple, brut et étrangement construit.


Frédéric Bargeon
( Mis en ligne le 02/03/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd