L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 18 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

La coeur et ses raisons
Mathias Malzieu   La Mécanique du coeur
J'ai lu 2009 /  5.60 € - 36.68 ffr. / 155 pages
ISBN : 978-2-290-01245-1
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication en octobre 2007 (Flammarion).
Imprimer

Jack n'est pas un enfant comme les autres. Le jour où il est né a été le plus froid d'Édimbourg, et même l'un des plus froids du monde. Ce 16 avril 1874 restera dans les mémoires. Le temps était si glacial que le cœur de Jack, à peine sorti du ventre de sa mère, a gelé. Le docteur Madeleine, une sage-femme un peu étrange, moitié bonne fée moitié sorcière, lui a greffé une horloge en bois et en métal, pour qu'il parvienne quand même à suivre le cours du temps. Mais une horloge se remonte tous les matins. Et surtout, le mécanisme risque de se briser. Madeleine lui a donc recommandé d'en prendre soin, en s'épargnant toute émotion violente : «Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujours à l'horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique du cœur sera brisée de nouveau».

Le problème, c'est que Jack n'est pas indifférent à l'amour, surtout lorsqu'il se présente sous la forme d'une minuscule chanteuse andalouse maladroitement perchée sur ses talons aiguilles. Le héros nous raconte ainsi les étapes de sa poursuite amoureuse à travers l'Europe, depuis l'Écosse jusqu'au sud de l'Espagne, ou comment il tente de séduire sa petite Andalouse en lui offrant un bouquet de lunettes. Ce personnage à part, mais plein de naïveté, n'est pas sans nous rappeler l'Edward aux mains d'argent de Tim Burton, qui devait apprendre à se faire accepter avec ses mains bizarres, en forme de ciseaux. La vieille maison perchée en équilibre au sommet de la plus haute colline d'Édimbourg évoque d'ailleurs le noir château dans lequel vit Edward au début du film. L'influence du cinéaste sur l'histoire, mais aussi sur la forme de l'écriture de Mathias Malzieu, saute aux yeux. On retrouve le même univers mi-féérique mi-maléfique de l'Étrange Noël de Mr Jack (de Henry Selick) et des Noces funèbres. Même les personnages historiques que croise le héros (Jack l'Éventreur, Méliès, celui qui planta une fusée dans l'œil de la lune) semblent tout droit sortis d'un conte (cruel) de fées. Jack, qui se fait embaucher comme «effrayeur» dans un train fantôme pour rester auprès de sa belle, nous rappelle également certains personnages de Jean-Pierre Jeunet (comme Nino dans Amélie Poulain).

On retrouve ici la morphologie du conte traditionnel, avec sa quête (l'amour), ses adjuvants, ses opposants, ses obstacles... Malheureusement pour lui, Jack ne croise pas que des bonnes fées sur sa route et il n'est pas sûr que l'histoire nous mène vers un happy end conventionnel. Le héros fait l'expérience douloureuse du monde des adultes et, derrière le conte, apprend à affronter la réalité. On retrouvera son histoire, ainsi que les différents éléments de ce récit, parsemés dans les textes des chansons de l'album La Mécanique du cœur (2007) du groupe Dionysos, dont Mathias Malzieu est le chanteur-compositeur.

L'auteur accumule les images en cultivant le goût de la surprise, du bizarre et du hors-norme. Il privilégie les métaphores poétiques, parfois surréalistes. Le style de ce court roman se développe comme une mécanique qui grince, mélange d'harmonie et de mélancolie. Semblable au héros, la phrase se détourne de l'équilibre syntaxique habituel, côtoie le «monstrueux», l'autre. «Je la regarde cacher ses yeux immenses sous ses paupières-ombrelles et je me sens haltérophile de montagnes, Himalaya au bras gauche et Rocheuses au bras droit» (p.86).

Mais ce bric-à-brac bigarré de noms propres et de termes de toutes sortes devient parfois lassant, par sa maladresse. On se prend à penser que cet univers merveilleux est davantage mis en valeur par les compositions musicales du groupe Dionysos, ou bien gagnerait à être directement traduit en images cinématographiques. On attend donc l'adaptation en film d'animation, que Mathias Malzieu lui-même est en train de préparer à partir de ce livre.


Françoise Poulet
( Mis en ligne le 13/07/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi
       de Mathias Malzieu
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd