L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 novembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Fille papillon
Anne Berest   La Fille de son père
Seuil - Points 2011 /  6 € - 39.3 ffr. / 146 pages
ISBN : 978-2-7578-2468-9
FORMAT : 11cmx18cm

Première publication en août 2010 (Seuil)
Imprimer

J'avais dit plus jamais les enterrements, c'est fini, je n'y mettrai plus les pieds. J'avais dit ça, oui. Mais les circonstances étant ce qu'elles sont, je me suis sentie obligée, contrainte par une sorte de prescription morale et sans doute, pour être tout à fait honnête, poussée par une curiosité méchante». Le premier paragraphe de La Fille de son père campe le décor de ce premier roman particulièrement réussi. Anne Berest entraîne son lecteur entre humour et tristesse, avec ironie et sans jamais d'amertume, dans cette histoire de famille, racontée par la narratrice, fille du milieu, entre ses deux soeurs.

Trois soeurs aux chevelures rousses éclatantes, chevelures flamboyantes héritées de la mère morte trop jeune d'un cancer. Le père les a élevées avec affection, tendresse, efficacité et maladresse. Élément survivant d'un couple que l'on devine progressivement à la fois mal assorti et complémentaire. Le fantôme, la présence forte de la mère, emplit encore leurs vies, et l'espace. Aux filles, au père, à sa compagne, la touchante et maladroite Catherine (qui fait un peu penser à Catherine Frot dans le film Un air de famille...), d'inventer leur façon de s'accommoder du vide ou du trop plein... Chacun finit par adopter une voie, les équilibres se recomposent, de nouvelles configurations se constituent.

Anne Berest sait faire rire et sourire le lecteur avec des scènes dramatiques, elle joue avec maestria des tensions des repas de famille qui s'exacerbent de façon classique à Noël. C'est à la fois drôle et pathétique, intrigant et nostalgique. Elle a un vrai talent pour les descriptions ; on voit littéralement chacune des soeurs, trio solide et disparate : Irène, la narratrice et Charlie, la petite dernière, trop jeune pour vraiment se souvenir. A leur côtés, le père, massif, maladroit et touchant, un peu veule, face aux exigences acérées de ses filles.

L'intrigue, bien menée, conduit le lecteur au coeur d'un secret de famille révélé, révélation avec laquelle, désormais, chacun des personnages doit apprendre à composer.

Un bon roman, à conseiller !


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 16/09/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd