L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 2 juillet 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Trop vieux dans un monde trop jeune ?
Marien Defalvard   Du temps qu'on existait
Le Livre de Poche 2012 /  6.90 € - 45.2 ffr. / 360 pages
ISBN :  978-2-253-16457-9
FORMAT : 11,1 cm × 18,0 cm

Première publication en août 2011

Prix de Flore 2011

Imprimer

Trop vite, nous nous sommes demandé si nous pardonnerions à Marien Defalvard un tel ouvrage s’il n’avait pas dix-neuf ans. Comment pourrait-il en être autrement ? Les premières pages, leur rythme heurté et une volonté puérile d’égrener des mots piochés - au hasard ? - dans un dictionnaire irritent le lecteur.

Il est rare d’abandonner aussi rapidement ses préjugés et ses agacements. Le bandeau sur la couverture – un jeune homme, cheveux au vent -, des critiques qui trop nombreuses ne retenaient que la jeunesse de l’auteur, se félicitant de la naissance d’un nouveau Rimbaud ou d’un autre Radiguet : tout concourait à faire de cet ouvrage un titre bien vendu.

Mais, ce jugement était trop hâtif. Le rythme heurté cède peu à peu sa place à une écriture primesautière et surprenante dont le lecteur finit par guetter les soubresauts et les surprises. Il tombe sous le charme de l’inventivité littéraire d’un jeune auteur qui, dans l’atmosphère actuelle, ne donne ni naissance à un médiocre roman à thèse, ni à l’un de ces squelettes décharnés sur lesquels quelques corbeaux faméliques finissent de dévorer les rares adjectifs qui s’y cachent encore.

Et l’histoire ? Étonnante et curieuse. De Coucy à Sacierges, de Paris à Strasbourg, de Bouloire à la Bretagne, de Lyon à Tours, c’est l’histoire d’une vie. Une vie qu’on devine bourgeoise et errante, volontiers provinciale : l’une de ces vies dont seul le talent permet de faire un roman.

Le livre terminé, on espère que Marien Defalvard ne soit ni Rimbaud, ni Radiguet pour que nous puissions lire avec autant de plaisir ses prochains ouvrages.


Grégory Premon
( Mis en ligne le 05/12/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd